Les réductions d'emplois chez Alcatel ramenées à 669 en France

mercredi 15 janvier 2014 17h47
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent va réduire l'ampleur des suppressions d'emplois prévues en France dans le cadre de sa restructuration, qui seront ramenées à 669 contre 881 à l'origine, a-t-on appris auprès du syndicat CFDT.

L'annonce a été faite mercredi par la direction de l'équipementier télécoms aux représentants du personnel à l'occasion d'un comité central d'entreprise extraordinaire, a-t-on dit de même source.

Le groupe franco-américain, qui a annoncé en octobre un total de 10.000 suppressions de postes dans le monde dans le cadre de son plan Shift, a également annoncé un projet de reprise d'une partie des ingénieurs de son site d'Orvault (Loire-Atlantique), promis à une cession d'ici 2015.

Dans un entretien au journal Le Monde, le directeur général Michel Combes explique avoir tenu compte des propositions qui lui ont été faites par les syndicats.

"La mobilisation des pouvoirs publics a donné des résultats concrets", souligne-t-il également en faisant référence à l'appel à la solidarité adressé par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg aux opérateurs télécoms clients de l'équipementier.

Plusieurs annonces ont suivi cet appel, dont la dernière en date de SFR, filiale de Vivendi, qui a annoncé en début de semaine avoir confié à Alcatel la modernisation de son réseau d'accès au très haut débit.

PROJET DE REPRISE PARTIELLE POUR ORVAULT

Arnaud Montebourg s'est félicité de la réduction du plan social, tout en appelant à nouveau les dirigeants d'Alcatel-Lucent à faire un effort supplémentaire pour l'emploi.   Suite...

 
Alcatel-Lucent va réduire l'ampleur des suppressions d'emplois prévues en France dans le cadre de sa restructuration, qui seront ramenées à 669 contre 881 à l'origine, selon le syndicat CFDT. /Photo prise le 15 octobre 2013/REUTERS/Stéphane Mahé