Une femme nommée à la tête de Belgacom

jeudi 9 janvier 2014 17h53
 

BRUXELLES (Reuters) - Dominique Leroy, responsable de l'activité grand public de Belgacom, a été nommée jeudi à la direction générale du groupe, deux mois après le limogeage de son prédécesseur.

Première femme à prendre la tête de l'opérateur télécoms belge et la seule à occuper le poste de directeur général parmi les sociétés composants du Bel20 Index, l'indice phare de la Bourse de Bruxelles, elle a été adoubée par le gouvernement belge, premier actionnaire avec une participation de 53,5%.

Après 24 ans chez Unilever, où elle a dirigé les activités au Benelux, Dominique Leroy a pris en 2011 la direction des activités grand public de Belgacom, qui propose des services télécoms à plus de 3,5 millions d'abonnés.

A 49 ans, elle gagnera nettement moins que son prédécesseur Didier Bellens, qui avait reçu environ 2,5 millions d'euros, y compris les bonus, en 2012, le gouvernement ayant plafonné les salaires des dirigeants des sociétés publiques à 650.000 euros.

Didier Bellens a été révoqué en novembre par le gouvernement après des critiques répétées visant l'Etat actionnaire.

Robert-Jan Bartunek, Juliette Rouillon pour le service français

 
Dominique Leroy, responsable de l'activité grand public de Belgacom, a été nommée jeudi à la direction générale du groupe, deux mois après le limogeage de son prédécesseur. Elle est la première femme à prendre la tête de l'opérateur télécoms belge et la seule à occuper le poste de directeur général parmi les sociétés composants du Bel20 Index, l'indice phare de la Bourse de Bruxelles. /Photo prise le 9 janvier 2014/REUTERS/François Lenoir