Pékin lève l'interdiction sur les consoles de jeux vidéo

mardi 7 janvier 2014 19h34
 

PÉKIN (Reuters) - La Chine a provisoirement levé mardi une interdiction vieille de 14 ans qui prohibait la commercialisation de consoles de jeux, permettant à Sony, Microsoft et Nintendo de faire leur entrée sur le troisième marché mondial du jeu vidéo en termes de chiffre d'affaires.

Les ventes des jeux vidéo ont représenté en 2012 près de 14 milliards de dollars, mais les fabricants de consoles risquent d'avoir fort à faire dans un pays où une génération entière d'adolescents est habituée à jouer sur ordinateur.

"Si Sony et Microsoft veulent se développer en Chine, il va falloir qu'ils pensent à modifier leur approche et qu'ils étudient le succès des fournisseurs de jeux sur internet qui proposent de jouer gratuitement mais qui facturent certaines manières de jouer", a dit Roger Sheng, chercheur au cabinet Gartner.

La Chine a interdit les consoles de jeu en 2000, invoquant un effet néfaste sur la santé mentale de sa jeunesse.

La levée de l'interdiction va permettre à des entreprises à capitaux étrangers de fabriquer des consoles dans la zone franche de Shanghai après une inspection des autorités culturelles, a dit le Conseil d'Etat, la plus haute instance décisionnelle chinoise.

Aucun détail n'a été ajouté à ce communiqué publié sur le site internet du Conseil d'Etat et aucun responsable n'était disponible pour apporter une quelconque clarification ou préciser la durée de la levée de la suspension.

Paul Carsten, Nicolas Delame pour le service français

 
La Chine a provisoirement levé mardi une interdiction vieille de 14 ans qui prohibait la commercialisation de consoles de jeux, permettant à Sony, Microsoft et Nintendo de faire leur entrée sur le troisième marché mondial du jeu vidéo en termes de chiffre d'affaires. Aucun détail n'a été apporté pour préciser la durée de la suspension. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender