Sony et Panasonic abandonnent leur alliance dans les écrans Oled

jeudi 26 décembre 2013 09h21
 

TOKYO (Reuters) - Sony et Panasonic ont fait savoir mercredi qu'ils renonçaient à développer en commun des écrans de télévision à diode électroluminescente organique (Oled), un segment où leurs concurrents coréens ont pris l'avantage.

Les deux premières sociétés japonaises d'électronique grand public, qui s'impliquent moins ces dernières années dans un segment télévision largement déficitaire, préfèrent développer des écrans à cristaux liquides conventionnels pour la future télévision à définition ultra élevée 4K, plus prometteuse, ont déclaré des porte-parole.

L'alliance Oled avait été formée en juin 2012 dans le but de développer une technologie de production industrielle d'ici la fin de cette année mais il est devenu évident au fil du temps que cet objectif ne pourrait être tenu.

Les écrans Oled, couramment utilisés pour les smartphones et les tablettes, sont également employés pour les téléviseurs, notamment par le coréen LG Electronics, leader en la matière, mais ceux qui en sont équipés sont beaucoup plus chers que leurs équivalents LCD et se vendent mal pour l'instant.

Reiji Murai et Edmund Klamann, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
Sony et Panasonic ont renoncé à développer en commun des écrans de télévision à diode électroluminescente organique (Oled), un segment où leurs concurrents coréens ont pris l'avantage. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon