Facebook testera des vidéos publicitaires jeudi

mardi 17 décembre 2013 21h27
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Facebook a fait un premier pas mardi vers la vente de vidéos publicitaires, tentant prudemment d'exploiter une nouvelle source de revenus qui pourrait ne pas forcément faire le bonheur de ses usagers.

Le premier réseau social mondial, dont on pense depuis longtemps qu'il a des visées sur un marché publicitaire télévisé aux Etats-Unis représentant 66,4 milliards de dollars (48,2 milliards d'euros), collaborera dans un premier temps avec Summit Entertainment sur des publicités pour "Divergente", un film adapté d'une série de livres de science-fiction à succès et qui sortira prochainement en salles aux Etats-Unis et au printemps en Europe.

Facebook diffusera des vidéos publicitaires pour Divergente lors d'une journée test jeudi et estime que la vidéo améliorera la qualité des publicités sur son service.

"Les annonceurs pourront utiliser ce nouveau format pour dire ce qu'ils ont à dire à un grand nombre de personnes sur Facebook en un court laps de temps, avec une vision, un son et une animation de grande qualité", explique le réseau social.

Facebook tirera parti de cette journée test pour, entre autres, étudier un modèle de facturation pour ce type de publicités.

Wall Street juge ce marché primordial pour la valorisation de Facebook et il constitue en outre sur le long terme une menace potentielle pour les réseaux télévisuels traditionnels.

Cette initiative est également susceptible d'intensifier la concurrence avec Google qui lui-même courtise activement les annonceurs pour qu'ils diffusent des vidéos publicitaires sur son site Youtube.

Alexei Oreskovic, avec Sakthi Prasad à Bangalore, Pascal Liétout et Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
Facebook testera jeudi des vidéos publicitaires, dans l'espoir de s'adjuger une partie des 66,4 milliards de dollars (48,2 milliards d'euros) que les annonceurs prévoient de dépenser sur les télévisions américaines cette année. /Photo prise le 30 janvier 2013/REUTERS/Stoyan Nenov