Promu par Qualcomm, Mollenkopf ne rejoindra pas Microsoft

vendredi 13 décembre 2013 20h36
 

(Reuters) - Qualcomm, numéro un mondial des processeurs pour téléphones portables, a nommé vendredi son directeur général adjoint, Steve Mollenkopf, au poste de directeur général, une décision inattendue qui intervient après des spéculations sur son éventuelle arrivée à la tête de Microsoft.

Le remplacement du directeur général actuel, Paul Jacobs, 51 ans, fils de l'un des fondateurs de l'entreprise, a été décidé de crainte que Microsoft ne recrute Steve Mollenkopf pour remplacer Steve Ballmer, le PDG sur le départ du numéro un mondial des logiciels, a dit une source de l'une des sociétés, qui n'était pas autorisée à s'exprimer publiquement sur le sujet.

Jeudi, Bloomberg News avait rapporté que Steve Mollenkopf figurait parmi les successeurs potentiels de Steve Ballmer envisagés par Microsoft.

"S'il a vraiment été courtisé par Microsoft, il aurait fait un formidable PDG", a déclaré Chris Rolland, analyste de FBR. "Mais Qualcomm ne voulait pas le perdre et je les comprends."

"Si j'étais le fils du fondateur d'une société de 130 milliards de dollars, je voudrais m'assurer que j'ai le meilleur avec moi et Steve est assurément le meilleur", a-t-il ajouté.

La prise de pouvoir de Steve Mollenkopf, un ingénieur de formation de 44 ans, survient alors que Qualcomm, spécialisé dans la fabrication de puces utilisée dans la téléphonie mobile, est accusé de pratiques anticoncurrentielles en Chine, son principal marché.

Qualcomm est également visé par des pressions d'investisseurs activistes qui souhaitent le voir distribuer des dividendes plus généreux.

Steve Mollenkopf remplacera Paul Jacobs le 4 mars, après l'assemblée générale des actionnaires.

"Paul est un visionnaire et Mollenkopf sait vraiment comment gérer les choses. Donc je pense que cette répartition des tâches a vraiment du sens, même si elle est un peu plus rapide que je ne l'aurais imaginé", a commenté Stacy Ragson, analyste de Bernstein.

Sur le Nasdaq, l'action Qualcomm était stable à 72,73 dollars à 19h30 GMT alors que l'indice Composite abandonnait 0,08%.

Sruthi Ramakrishnan et Sinead Carew, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

 
Steve Mollenkopf a été promu au poste de directeur général de Qualcomm. Cette nomination inattendue intervient après des spéculations sur son éventuelle arrivée à la tête de Microsoft. /Photo prise le 7 août 2013/REUTERS/Brendan McDermid