Aurélie Filippetti annule sa venue à l'institut Google

mardi 10 décembre 2013 16h31
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Aurélie Filippetti a décidé de ne pas participer à l'inauguration ce mardi des locaux parisiens de l'institut culturel de Google, a-t-on appris auprès du cabinet de la ministre de la Culture, confirmant des informations du journal Le Monde.

La venue de la ministre était prévue dans la soirée selon le programme fourni aux médias par le géant américain de la recherche sur internet, qui espère à travers ce projet faire montre de sa bonne volonté face aux acteurs de la culture et aux autorités françaises.

"La ministre ne veut pas servir de caution à une opération qui n'a pas donné de réponse à un certain nombre de questions qui restent à traiter avec Google", explique-t-on au cabinet d'Aurélie Filippetti.

Au nombre de ces questions figurent notamment l'équité fiscale, la protection des données personnelles, la protection de la diversité culturelle ainsi que la lutte contre le piratage.

"Il y avait encore des points de discussion ouverts qui, à ce stade, n'ont pas eu de réponse. La ministre a jugé qu'il n'était pas opportun d'y aller malgré la qualité des projets conduits", a-t-on précisé de même source.

Google a fait part de sa surprise, soulignant par ailleurs que le gouvernement français sera tout de même représenté à l'inauguration à travers la présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Innovation et l'Economie numérique.

"Nous sommes surpris de la décision personnelle de la ministre de la Culture de ne pas venir aujourd'hui. Cependant, ce soir, nous célébrons le travail accompli avec près de 400 partenaires du monde entier, dont de nombreuses institutions françaises", a déclaré Nick Leeder, directeur général de Google France dans un communiqué.

Le spécialiste de la recherche sur internet, qui a lancé son projet d'institut culturel à Paris en 2011 pour rendre accessible au grand public des oeuvres du monde entier à travers une plate-forme internet, franchit une nouvelle étape avec cet espace baptisé "le Lab", conçu comme un lieu de rencontre entre les nouvelles technologies et la culture.   Suite...

 
Aurélie Filippetti a décidé de ne pas participer à l'inauguration ce mardi des locaux parisiens de l'institut culturel de Google. "La ministre ne veut pas servir de caution à une opération qui n'a pas donné de réponse à un certain nombre de questions qui restent à traiter avec Google", a-t-on expliqué au cabinet de la ministre de la Culture. /Photo prise le 10 décembre 2013/REUTERS/Jacky Naegelen