Le gouvernement lance un avertissement à Free sur la 4G

mercredi 4 décembre 2013 17h15
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a une nouvelle fois adressé une mise en garde, mercredi, à Free dont l'offre 4G à prix cassés risque selon lui de brouiller la perception du très haut débit mobile en cas de qualité insuffisante tout en nuisant à l'investissement dans le secteur.

La filiale mobile d'Iliad a annoncé mardi qu'elle incluait désormais la 4G dans ses offres pour un prix inchangé, suscitant des interrogations sur sa capacité à offrir une couverture suffisamment dense du territoire alors qu'elle n'est qu'aux débuts du déploiement de son réseau.

Ses concurrents, qui ont massivement investi dans la 4G avec l'espoir d'enrayer la dégradation de leurs marges, ont accusé le coup en Bourse, en particulier le numéro un Orange - dont l'Etat est actionnaire à plus de 28% - qui a dénoncé avec vigueur un nouveau "coup de com" du groupe de Xavier Niel.

"Alors que son réseau reste en construction, l'annonce de l'opérateur Free apparaît comme un pari audacieux et risqué", déclarent le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et la ministre déléguée en charge des télécommunications Fleur Pellerin dans un communiqué commun.

"L'offre de 4G dans son ensemble risque d'apparaître douteuse aux yeux des consommateurs, si la qualité de service n'était pas au rendez-vous, ou si la couverture s'avérait insuffisante sur de larges parts du territoire français", ajoutent-ils.

UNE MISE EN GARDE DE PLUS

Les ministres soulignent par ailleurs que la poursuite d'une guerre des prix sur le marché du mobile en France pourrait nuire à la capacité des opérateurs télécoms d'investir dans le déploiement de leur réseau.

La veille déjà, le ministre délégué à la Consommation Benoît Hamon et Fleur Pellerin avaient appelé les consommateurs à la vigilance à la veille de Noël, en leur recommandant de consulter les cartes de couverture des opérateurs avant de prendre un forfait de téléphone.

Iliad n'était pas joignable dans l'immédiat pour faire un commentaire.   Suite...

 
Le gouvernement a fait part de ses doutes au lendemain de l'annonce par la filiale mobile d'Iliad du lancement d'une offre en très haut débit mobile, disant craindre qu'une qualité insuffisante du service ne nuise à la perception de la 4G chez les consommateurs. /Photo prise le 3 décembre 2013/REUTERS/Jacky Naegelen