Le Graal de la 4G s'éloigne pour les opérateurs

jeudi 5 décembre 2013 16h57
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - La perspective d'une sortie de crise prochaine sur le marché français du mobile risque de s'éloigner après l'annonce par Free de l'intégration de la 4G dans ses forfaits low-cost qui devrait maintenir la pression sur les prix, estiment analystes et experts du secteur.

Empêtrés depuis deux ans dans une guerre des prix qui a grevé leurs revenus et leurs marges, les opérateurs historiques ont massivement investi dans le très haut débit mobile avec l'espoir de regagner des parts de marché et retrouver des marges de manoeuvre tarifaires.

Orange, SFR (Vivendi), et Bouygues Telecom, qui ont chacun déboursé aux environs d'un milliard d'euros pour acheter des fréquences, ont déployé l'artillerie lourde pour faire la promotion de leurs offres 4G à l'approche des fêtes de fin d'année, Orange s'étant même offert le luxe d'occuper la dernière page de Libération avec son personnage créé de toutes pièces "M4GICMAN".

Mais Iliad vient de leur couper l'herbe sous le pied en annonçant l'intégration de la 4G dans ses offres pour un prix identique, ce qui a pesé sur les titres de ses concurrents en Bourse.

L'opérateur virtuel Virgin Mobile avait déjà ouvert une brèche quelques semaines plus tôt avec le lancement d'une offre 4G à 19,99 euros, suscitant des interrogations sur la capacité des opérateurs à monétiser le très haut débit.

"Les trois autres opérateurs vont sans doute mettre en avant les différences de réseau comme principal argument mais ils vont probablement réagir en ajustant leurs prix", estiment les analystes du Crédit Agricole.

"Cela entame les perspectives de croissance sur le marché du mobile français."

Les opérateurs historiques, qui multiplient actuellement les promotions pour faire connaître la 4G, avaient annoncé leur intention d'appliquer le plein tarif à partir du début d'année prochaine, Orange étant le plus ambitieux avec un "premium" annoncé de dix euros.   Suite...

 
La perspective d'une sortie de crise prochaine sur le marché français du mobile risque de s'éloigner après l'annonce par Free de l'intégration de la 4G dans ses forfaits low-cost qui devrait maintenir la pression sur les prix, selon les experts du secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann