Free casse le marché en proposant la 4G au prix de la 3G

mardi 3 décembre 2013 14h44
 

par Gwénaëlle Barzic et Jean-Michel Belot

PARIS (Reuters) - Free s'est lancé à son tour dans la bataille du très haut débit mobile en annonçant mardi qu'il incluait désormais la 4G dans ses offres pour un prix inchangé, un coup dur pour ses concurrents qui misent sur cette nouvelle technologie pour augmenter leurs tarifs.

La filiale mobile d'Iliad propose la 4G au prix de 19,99 euros par mois (15,99 euros par mois pour les abonnés à sa Freebox), un tarif à comparer à 29,99 euros pour un forfait d'entrée de gamme 4G sans engagement et sans mobile chez Bouygues Telecom ou encore 42,99 euros par mois chez SFR (Vivendi).

A ce prix, les deux opérateurs proposent toutefois 3 gigaoctets de données contre 20 gigaoctets dans l'offre de Free mobile, une capacité de données sans équivalent dans le reste du marché. Bouygues Telecom va jusqu'à proposer 16 gigaoctets mais pour 59,99 euros mensuels.

"On positionne la 4G à son juste prix", a déclaré à Reuters Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad.

"Les investissements pour faire un réseau 4G sont importants mais ne sont pas monstrueux. Partant de là, il n'y a pas vraiment de raison d'imposer un surcoût ou bien de réaugmenter les prix comme ont commencé à le faire les opérateurs historiques."

Vers 14h00, le titre Iliad affichait un léger recul (-0,72% à 172 euros) tandis que les actions de ses concurrents accusaient le coup. Le premier opérateur français Orange (-3,4% à 9,20 euros) enregistrait ainsi la deuxième plus forte baisse du CAC 40, tandis que Bouygues perdait 3,1% et Vivendi 2,1%.

A l'approche de la période stratégique de Noël, les trois opérateurs historiques ont envahi les écrans publicitaires pour faire la promotion de leurs offres 4G dans l'espoir de tirer parti de leur avance sur Free, longtemps discret sur ses intentions dans la 4G.

L'annonce du dernier-né des opérateurs mobiles pourrait les obliger à revoir leurs ambitions, estiment des analystes.   Suite...

 
Free va facturer la 4G dans son forfait mobile au même prix que la 3G, espérant ainsi couper l'herbe sous le pied de ses concurrents, qui tentent de restaurer leurs marges en proposant des offres plus coûteuses pour accéder au très haut débit mobile. /Photo prise le 28 février 2013/REUTERS/Jacky Naegelen