Vivendi dit avoir les moyens de rétribuer ses actionnaires

jeudi 21 novembre 2013 19h07
 

par Leila Abboud

BARCELONE (Reuters) - Vivendi disposera de moyens "significatifs" pour rétribuer ses actionnaires via des rachats d'actions ou le versement de dividendes une fois qu'il aura touché le produit de la vente d'Activision Blizzard et de Maroc Telecom, a déclaré jeudi le directeur financier du groupe de télécoms et de divertissement.

Philippe Capron, qui s'exprimait au cours d'une conférence d'investisseurs organisée par Morgan Stanley, a précisé que le conseil d'administration n'avait pas encore décidé de la taille ou de la forme exacte de ce retour aux actionnaires, qui s'inscrira dans le plan stratégique plus global visant à sortir le groupe des télécommunications pour le recentrer sur les médias.

La décision du conseil sera influencée par le projet de scission de l'opérateur SFR, principale division du groupe, programmé pour la fin du premier semestre 2014.

Cette réorganisation prévoit aussi que les activités restantes - le label Universal Music Group, Canal+ et l'opérateur brésilien GVT - seront réunies au sein du futur pôle média du groupe.

Une partie des 10,2 milliards d'euros récoltés grâce à la vente de l'éditeur de jeux vidéo Activision et de Maroc Telecom servira à réduire la dette de Vivendi et à permettre ainsi la scission du groupe.

"En ce qui concerne la taille (des retours aux actionnaires), si vous regardez la capacité d'endettement des deux nouveaux groupes (...) et la comparez aux 7 milliards d'euros de dette proforma que nous aurons après les cessions, il y a une marge de manoeuvre significative entre les deux", a indiqué Philippe Capron.

"Il ne m'appartient pas vraiment de dire si le conseil d'administration allouera ce différentiel à un dividende ou à des rachats, et quelle en sera l'ampleur. Mais le message du marché, qui attend quelque chose, a été reçu très clairement au conseil", a-t-il ajouté.

Les actionnaires attendent depuis un moment de pouvoir toucher les bénéfices de la réorganisation de Vivendi, pilotée par le président Jean-René Fourtou et le principal actionnaire Vincent Bolloré. Les estimations des analystes sur le retour que les actionnaires peuvent espérer varient de 700 millions à deux milliards d'euros.

Le titre Vivendi a pris environ 9% depuis le début de l'année, sous-performant les indices des valeurs européennes des médias et des télécommunications, qui ont progressé chacun de quelque 29%.

Gilles Guillaume pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

 
Selon le directeur financier de Vivendi, le groupe de télécoms et de divertissement disposera de moyens "significatifs" pour rétribuer ses actionnaires via des rachats d'actions ou le versement de dividendes une fois qu'il aura touché le produit de la vente d'Activision Blizzard et de Maroc Telecom. /Photo prise le 23 juillet 2013/REUTERS/Christian Hartmann