Cisco prévoit une baisse de son chiffre d'affaires trimestriel

jeudi 14 novembre 2013 13h02
 

NEW YORK (Reuters) - Le spécialiste américain des équipements de réseaux Cisco Systems a annoncé mercredi s'attendre à une baisse de 8% à 10% de son chiffre d'affaires sur le trimestre en cours, provoquant une chute de près de 10% de son action dans les transactions hors séance.

Son directeur général, John Chambers, a mis en avant la faiblesse de la demande sur les marchés émergents, comme la Chine, expliquant que les entreprises de ces pays hésitaient désormais à acheter des produits Cisco en raison des répercussions politiques des révélations sur le système américain de surveillance des communications.

Il a ajouté que dans certains pays, le groupe constatait un ralentissement du processus de prise de décision lié au contexte macroéconomique.

L'action Cisco est tombée à 21,60 dollars dans les transactions hors séance après les résultats et les prévisions. Elle avait fini à 23,99 sur le Nasdaq et affichait déjà une baisse de 9% depuis les précédents résultats, publiés en août.

Au premier trimestre de son exercice fiscal, Cisco a réalisé un chiffre d'affaires de 12,09 milliards de dollars, en hausse de 2% seulement sur un an, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S prévoyait 12,34 milliards.

Le groupe lui-même prévoyait une hausse de 3% à 5%.

John Chambers a déclaré aux analystes lors d'une téléconférence que le "shutdown", la fermeture pendant 16 jours début octobre de la plupart des administrations fédérales, avait eu sur le chiffre d'affaires un impact négatif de 50 millions de dollars, moins marqué que prévu.

Mais il a ajouté que le shutdown avait "exacerbé le manque de confiance parmi les dirigeants d'entreprise que nous avions souligné au cours des trimestres précédents".

Le groupe a également annoncé que son conseil d'administration avait approuvé un nouveau plan de rachats d'actions de 15 milliards de dollars.   Suite...

 
Le spécialiste américain des équipements de réseaux Cisco Systems s'attend à une baisse de 8% à 10% de son chiffre d'affaires sur le trimestre en cours, notamment sous l'effet de la faiblesse de la demande sur les marchés émergents, où se font sentir les répercussions politiques des révélations sur le système américain de surveillance des communications. /Photo prise le 14 novembre 2013/REUTERS/Kim Kyung-Hoon