Motorola lance un nouveau smartphone à bas prix

mercredi 13 novembre 2013 21h09
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Motorola a lancé mercredi un nouveau smartphone, le Moto G, destiné par son prix peu élevé aux pays émergents et aux petits budgets occidentaux, mais exclu de Chine, le plus important marché du secteur, du fait de l'appartenance du constructeur à Google.

Motorola, qui a fait état d'une perte nette de 248 millions de dollars (185 millions d'euros) au troisième trimestre, tente de se faire une place dans le marché des appareils mobiles, largement dominé par Samsung et Apple, dont le nouvel iPhone 5C coûte trois fois plus cher que le Moto G, vendu 179 dollars.

Selon Dennis Woodside, directeur général de Motorola, la gamme de prix du Moto G, second produit d'importance lancé par Motorola depuis son acquisition par Google en 2012, est en mesure de séduire environ 500 millions de personnes.

Néanmoins, il reconnaît que les règles de censure en vigueur en Chine ne permettront pas d'y commercialiser l'appareil, qui disposera entre autres du moteur de recherche de Google et de la messagerie Gmail, sur un marché qui - selon une étude du cabinet Strategy Analytics - est plus important que ceux des Etats-Unis et d'Europe de l'Ouest cumulés.

"Étant donné où Motorola est implanté aujourd'hui, nous allons couvrir un terrain important avec cet appareil, et peut-être que d'ici là les choses vont changer en Chine", a dit Dennis Woodside à Reuters.

Motorola n'est cependant pas le seul fabricant à occuper le terrain du smartphone à bas prix. Mozilla a collaboré avec plusieurs constructeurs pour lancer au Brésil, en Grèce et au Mexique des appareils qui disposent du système d'exploitation Firefox OS, et Nokia a mis en vente pour 99 dollars son Lumia 521, qui fonctionne sous Windows.

Alexei Oreskovic, Julien Dury pour le service français, édité par Véronique Tison

 
Dennis Woodside, directeur général de Motorola Mobility. Le fabricant a lancé mercredi un nouveau smartphone, le Moto G, destiné par son prix peu élevé aux pays émergents et aux petits budgets occidentaux, mais exclu de Chine, le plus important marché du secteur, du fait de l'appartenance du constructeur à Google. /Photo prise le 13 novembre 2013/REUTERS/Nacho Doce