Ventes en hausse mais pertes creusées pour Ubisoft

mardi 12 novembre 2013 21h32
 

PARIS (Reuters) - Ubisoft Entertainment a amélioré son chiffre d'affaires au premier semestre 2013-2014 mais a creusé sa perte d'exploitation en raison d'une hausse de ses frais de recherche et développement pour ses jeux vidéo, tout en confirmant ses objectifs annuels récemment abaissés.

La société, qui a pour premier actionnaire la famille Guillemot, a fait état mardi pour le premier semestre de son exercice 2013-2014 (avril-septembre) d'une perte opérationnelle de 98,0 millions d'affaires - contre 58,2 millions un an plus tôt - pour un chiffre d'affaires de 293,3 millions (+5,0%).

Sa perte nette s'est par ailleurs établie à 62,1 millions contre 38,1 millions sur la période correspondante de 2012-2013.

Certains analystes s'attendaient à ce que la société annonce une perte nette pour le premier semestre sous le coup d'une baisse attendue du chiffre d'affaires et d'une hausse des dépenses opérationnelles. Ils pariaient aussi sur le maintien de la prévision annuelle après le profit warning massif récemment émis par le groupe.

L'éditeur de jeux vidéo a fortement déçu les marchés mi-octobre en lançant un avertissement sur ses résultats à la suite du report du lancement de nouveaux jeux.

Le groupe avait alors annoncé qu'il prévoyait pour l'exercice 2013-2014 une perte opérationnelle comprise entre 40 et 70 millions d'euros au lieu d'un résultat opérationnel positif initialement prévu entre 110 millions et 125 millions d'euros.

Avant la publication de ses résultats, l'action du groupe a clôturé en baisse de 0,42% à 9,48 euros. Depuis le début de l'année, elle affiche une hausse de 20,0%, donnant une capitalisation boursière de quelque 910 millions d'euros.

Gwénaëlle Barzic et Cyril Altmeyer, édité par Juliette Rouillon

 
Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft Entertainment. Le groupe a amélioré son chiffre d'affaires au premier semestre 2013-2014 mais a creusé sa perte d'exploitation en raison d'une hausse de ses frais de recherche et développement pour ses jeux vidéo, tout en confirmant ses objectifs annuels récemment abaissés. /Photo prise le 20 février 2013/REUTERS/Brendan McDermid