Deutsche Telekom subit l'impact d'une guerre des prix

jeudi 7 novembre 2013 16h01
 

par Harro Ten Wolde

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Telekom a annoncé jeudi une baisse du chiffre d'affaires de ses activités mobiles en Allemagne au troisième trimestre en dépit du gain de 470.000 abonnés, conséquence d'une guerre des prix sans merci sur son principal marché.

Le troisième opérateur télécoms européen par le chiffre d'affaires dispute à Telefonica Deutschland, Vodafone et E-Plus, filiale de KPN, une clientèle allemande qui s'est montrée relativement lente à adopter les smartphones.

L'ex-monopole a dû dès lors proposer des formules tarifaires qui ont pesé sur ses recettes et, au troisième trimestre, les activités mobiles ont vu leur chiffre d'affaires diminuer de 2,8% en Allemagne, premier marché mobile de l'Union européenne avec 114 millions d'abonnements environ.

"Cela s'explique avant tout par une concurrence intense et par les nouvelles réductions des redevances d'itinérance mises en place cet été", a déclaré le directeur financier, Tim Höttges, faisant référence aux dispositions européennes qui obligent les opérateurs à réduire les tarifs appliqués aux abonnés en déplacement à l'étranger.

Ce que subit Deutsche Telekom est valable aussi pour la concurrence. Le chiffre d'affaires mobile de Telefonica Deutschland a baissé de 5,7% durant le trimestre, tandis qu'E-Plus, en voie d'être racheté par Telefonica, a observé une baisse de 7% du sien. Le britannique Vodafone, deuxième opérateur mobile d'Allemagne, publiera ses comptes le 12 novembre.

Le chiffre d'affaires tiré des services mobiles de Deutsche Telekom, en faisant abstraction des dernières réductions sur l'itinérance exigées par les régulateurs, a diminué de 1%, alors qu'il avait augmenté du même pourcentage le trimestre précédent.

Deutsche Telekom anticipe à présent un chiffre d'affaires mobile annuel stable, alors qu'il le projetait jusqu'à présent en hausse.

L'ACTION RECULE MAIS RÉDUIT SES PERTES   Suite...

 
Deutsche Telekom a enregistré une baisse du chiffre d'affaires de ses activités mobiles en Allemagne au troisième trimestre en dépit du gain de 470.000 abonnés, conséquence d'une guerre des prix sans merci sur son principal marché. /Photo prise le 25 mars 2013/REUTERS/Wolfgang Rattay