November 7, 2013 / 1:43 PM / 4 years ago

Orange relève son objectif de couverture 4G

3 MINUTES DE LECTURE

Le PDG d'Orange Stéphane Richard. Le premier opérateur français a décidé de relever son objectif de couverture de la population en "4G" d'ici la fin de l'année pour le porter à 50%, ce qui lui permettra de réduire l'écart avec le rival Bouygues Telecom. /Photo prise le 7 novembre 2013/Charles Platiau

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Orange a annoncé jeudi qu'il relevait son objectif de couverture de la population en "4G" d'ici la fin de l'année pour le porter à 50%, une performance qui lui permettra de réduire l'écart avec le rival Bouygues Telecom.

Le premier opérateur français, qui visait jusque-là une couverture de 40%, a fait cette annonce à l'occasion de la deuxième édition de son "show" dédié aux innovations.

"Pour la 4G, on a décidé d'être les premiers, on a décidé de mettre le paquet", a expliqué à des journalistes le PDG Stéphane Richard, soulignant que le groupe avait doublé en 2013 ses investissements pour déployer le très haut débit mobile par rapport à l'année précédente.

Les opérateurs français sont engagés dans une course de vitesse pour déployer leur réseau 4G, une nouvelle technologie donnant accès sur le mobile à des débits comparables à ceux du fixe grâce à laquelle ils espèrent faire migrer une partie de leur clientèle sur des offres haut de gamme.

Bouygues Telecom s'est installé en tête de la compétition début octobre grâce à l'ouverture de son réseau national qui couvrait alors 63% de la population.

En atteignant le chiffre de 50% à la fin de l'année, Orange restera à la traîne du troisième opérateur mobile mais il mettra à distance son plus proche concurrent SFR (groupe Vivendi), le numéro deux du secteur, qui vise lui 40%.

Lancera "Orange Cash" Au 2e Trimestre 2014

Le groupe a par ailleurs réaffirmé sa stratégie de diversification des activités, en se donnant pour ambition d'être le "premier opérateur télécoms de l'ère internet".

Comme beaucoup d'autres, il fait le constat que les opérateurs télécoms ont parfois laissé passer le train de l'innovation en se limitant au rôle de fournisseur de tuyaux, laissant les Google, Amazon et autres géants de l'internet se tailler la part du lion et capter une large part des revenus générés par les nouveaux services numériques.

"Mais il reste encore beaucoup de choses à inventer", a souligné Stéphane Richard, qui a dressé la liste des chantiers prioritaires, dont le traitement en masse des données, le 'cloud', la réalité augmentée ou encore l'internet des objets.

Le groupe a annoncé une série d'innovations dans des domaines variés allant de la médecine à la gestion à distance du domicile.

Orange prévoit notamment d'importer en France son offre de banque sur mobile qu'il a déjà développée en Afrique et au Moyen-Orient, des régions où les services bancaires sont peu déployés mais où les téléphones mobiles sont très répandus, ce qui lui a permis d'enrôler environ huit millions de clients.

"Orange Cash" devrait être lancé en France au deuxième trimestre 2014 en partenariat avec Visa et permettra notamment à ses utilisateurs de régler leurs achats avec leur téléphone portable grâce à la technologie NFC.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below