Les résultats d'Alcatel-Lucent s'améliorent au 3e trimestre

jeudi 31 octobre 2013 09h58
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a fait état jeudi d'une amélioration de ses résultats au troisième trimestre, soutenu par la forte progression de son activité aux Etats-Unis et la mise en oeuvre d'un programme de réduction des coûts.

L'équipementier télécoms en difficulté, qui a prévu de supprimer 10.000 postes dans le monde, a toutefois essuyé une nouvelle perte pour le sixième trimestre d'affilée et continué de brûler de la trésorerie à hauteur de 218 millions d'euros.

Le titre flambe en Bourse en début de séance, le marché retenant l'inflexion positive des résultats et le discours optimiste de la société sur la fin d'année.

"Les résultats d'Alcatel pour le troisième trimestre sont excellents et les contacts avec le groupe concernant les perspectives pour le T4 sont rassurants", commente un trader en poste à Paris.

A 09h35, le titre avance de 14,6% à 2,7 euros, portant à plus de 150% sa progression depuis l'arrivée, début avril, du nouveau directeur général Michel Combes.

"Nous enregistrons six mois après le lancement de notre plan Shift une amélioration générale de nos indicateurs financiers", a commenté ce dernier lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Sous sa houlette, le groupe a entrepris de se repositionner sur les segments porteurs des réseaux IP (internet protocol) et l'accès au très haut débit avec pour objectif d'économiser un milliard d'euros d'ici 2015.

L'équipementier a également annoncé de nouvelles réductions d'effectifs, dont 900 en France où le gouvernement a sommé la direction de revoir sa copie, jetant le doute sur la capacité de la société à effectivement réduire ses coûts après plusieurs restructurations aux résultats mitigés.   Suite...

 
Alcatel-Lucent fait état d'une amélioration de son chiffre d'affaires et de sa marge au troisième trimestre à la faveur d'une forte progression de son activité aux Etats-Unis et de la mise en oeuvre d'un programme de réduction des coûts. /Photo prise le 15 octobre 2013/REUTERS/Stéphane Mahé