Apple n'impressionne pas avant la période des fêtes

lundi 28 octobre 2013 23h20
 

par Bill Rigby

(Reuters) - Apple a vu son bénéfice et sa marge se contracter lors de son dernier trimestre fiscal, même s'il a vendu sur cette période un volume étoffé de 33,8 millions d'iPhone, et des investisseurs déçus ont dans un premier temps saisi l'occasion de prendre leurs bénéfices sur une action qui avait récemment bien progressé.

Wall Street attendait une meilleure performance au niveau du chiffre d'affaires trimestriel car le groupe à la pomme avait déclaré en septembre que son chiffre d'affaires et sa marge correspondraient à ses estimations les plus hautes, la fourchette donnée étant alors de 34 à 37 milliards de dollars.

L'action Apple, qui a gagné 17% depuis lors, a connu de violents soubresauts en après-Bourse. Elle a d'abord réagi en nette hausse aux annonces des résultats avant de se retourner brutalement à la baisse puis de remonter près de deux heures après la clôture du Nasdaq pour afficher un gain de 0,7%.

Interrogé sur le décrochage de l'action en après-Bourse, Daniel Ernst, analyste d'Hudson Square Research, a parlé "d'anticipations irrationnelles d'analystes qui se sont laissé emporter".

Apple a dit qu'il projetait un chiffre d'affaires de 55 à 58 milliards de dollars sur la très importante période d'octobre à décembre, correspondant aux fêtes de fin d'année, alors que Wall Street table en moyenne sur 55,65 milliards.

La marge brute du quatrième trimestre est ressortie à 37%, en baisse sur les 40% d'un an auparavant, conséquence de la concurrence féroce imposée par Samsung Electronics, entre autres. La marge est toutefois conforme au consensus des analystes qui la donnait à 36,9%.

"Dans la mesure où Apple se concentre sur les produits haut de gamme, en maintenant sa grille de prix, tout en ne cédant pas à la tentation de lancer un modèle bas de gamme en Chine, je pense que nous attendions une marge brute plus étoffée", a commente Brian Colello, analyste de Morningstar.

"En prenant en compte les modèles haut de gamme et la nette préférence qui se porte sur le 5S, nous escomptions tous un effet dopant de la marge pour le trimestre de décembre".   Suite...

 
Apple a vendu 33,8 millions d'iPhone durant son dernier trimestre fiscal, ce qui est à peu près conforme aux anticipations des analystes. Le groupe a la pomme, qui a dégagé un chiffre d'affaires global de 37,5 milliards de dollars (au-delà du consensus de Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 36,8 milliards), se montre optimiste pour la période des fêtes de fin d'année. /Photo prise le 20 septembre 2013/REUTERS/Adrees Latif