Twitter vise une valorisation de 10,9 milliards de dollars

vendredi 25 octobre 2013 11h30
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Twitter vise une valorisation maximale de 10,9 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) à l'occasion de son introduction en Bourse, moins ambitieuse que le montant de 15 milliards que certains analystes avaient évoqué.

Dans un prospectus amendé publié jeudi, le site de micro-blogging annonce son intention de vendre 70 millions d'actions à un prix compris entre 17 et 20 dollars, ce qui lui permettrait de lever entre 1,25 et 1,44 milliard de dollars.

L'exercice d'une option de surallocation portant sur 10,5 millions de titres permettrait de porter ce total à 1,6 milliard de dollars en haut de fourchette.

Le prix devrait être fixé le 6 novembre, selon un document dont Reuters a pu prendre connaissance, dans quel cas la cotation pourrait débuter le 7 novembre.

Après l'offre publique de vente (IPO), 544.696.816 actions au total seront en circulation en comptant les titres détenus par les fondateurs, le management et les principaux actionnaires.

"C'est une estimation prudente et qui sera probablement revue à la hausse, au moins une fois si ce n'est deux, après le début des roadshows", juge Sam Hamadeh, de la société de recherche privée PrivCo, au sujet de la valorisation de Twitter.

"L'offre publique de vente est également un peu modeste par son ampleur, mais probablement qu'ils ne relèveront que le prix quand ils auront pris la mesure de la demande des investisseurs", ajoute-t-il.

"L'erreur fatale de Facebook était d'avoir relevé et le prix et le nombre d'actions proposées."

L'IPO de Twitter sera la plus importante d'une société internet depuis celle de Facebook, qui avait connu des débuts difficiles sur le Nasdaq en mai 2012.   Suite...

 
Le site de micro-blogging Twitter vise une valorisation de 10,9 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) à l'occasion de son introduction en Bourse. Le chiffre est moins ambitieux que le montant de 15 milliards que certains analystes avaient évoqué. La cotation pourrait débuter le 7 novembre. /Photo prise le 30 janvier 2013/REUTERS/Régis Duvignau