Nouveau plan de réductions de coûts chez Soitec

lundi 21 octobre 2013 23h07
 

PARIS (Reuters) - Soitec a annoncé lundi un nouveau plan de réduction des coûts après avoir enregistré une nouvelle chute du chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice 2013-2014.

Le fabricant de matériaux semi-conducteurs a vu ses ventes dégringoler de 31,7% sur la période à 47,7 millions d'euros, contre 69,9 millions l'an dernier, toujours affecté par les difficultés de sa division électronique.

Celle-ci a vu ses revenus rebondir de 10,3% par rapport aux trois mois précédent, comme l'avait pronostiqué la société, mais elles accusent une baisse de 28,2% par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent, plombée par le déclin du marché du PC, de plus en plus cannibalisé par les tablettes et les smartphones.

"Pour réduire sa structure de coûts et poursuivre son développement, la division Électronique a annoncé ce jour un nouveau programme de réduction des coûts", annonce la société dans un communiqué, en indiquant avoir engagé des discussions avec les représentants du personnel du site de Bernin en Isère.

Soitec, qui avait déjà lancé un plan d'économies fin mai, ne précise pas la nature de la réorganisation ni son impact sur les effectifs.

Le recul des ventes dans l'électronique n'a pas été compensé par la diversification des activités engagée dans les secteurs de l'énergie solaire et de l'éclairage qui ont dégagé un chiffre d'affaires de seulement 1,1 million sur l'ensemble du premier semestre.

Le groupe isérois, qui publiera ses résultats détaillés du premier semestre le 20 novembre, précise anticiper une perte opérationnelle courante de 71,9 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année.

La société, qui a procédé à une augmentation de capital en juin dernier, continue cependant d'anticiper un rebond pour la deuxième partie de l'année pour laquelle elle prévoit une "forte" croissance séquentielle de ses ventes.

Le fabricant de plaques de silicium sur isolant confirme également sa prévision d'une croissance à deux chiffres sur l'ensemble de l'exercice avec la progression de son projet de centrale photovoltaïque à concentration en Afrique du Sud.

Avant la publication de son chiffre d'affaires, le titre a clôturé lundi en baisse de 0,55% à 1,81 euro, donnant une capitalisation boursière de 312 millions d'euros. Depuis le début de l'année, il affiche une baisse de 22,3% à comparer à une hausse de 18% pour l'indice SBF120.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot