Bon trimestre pour LG Display, alerte sur le prix des écrans TV

jeudi 17 octobre 2013 23h33
 

SEOUL (Reuters) - Le groupe sud-coréen LG Display a publié son meilleur bénéfice trimestriel de l'année à la faveur d'une augmentation des ventes d'écrans pour les appareils tels que l'iPhone d'Apple, tout en annonçant que les prix des écrans TV continueraient à baisser avec la demande de téléviseurs.

La filiale de LG Electronics, en concurrence avec la division Samsung Display de Samsung Electronics pour la place de premier fournisseur mondial d'écrans plats à cristaux liquides, profite du boom sur le marché des "smartphones", alors que la demande de remplacement des écrans TV à tube cathodique est en perte de vitesse.

LG Display a annoncé une hausse de 31% de son bénéfice opérationnel à 389 milliards de wons (269 millions d'euros) pour la période juillet-septembre par rapport à l'an dernier, alors que 16 analystes interrogés par Thomson Reuters attendaient en moyenne un chiffre de 384 milliards de wons.

Les écrans TV ont généré 44% du chiffre d'affaires, contre 47% il y a un an, tandis que les écrans pour téléphones mobiles ou tablettes ont représenté 25% des ventes au lieu de 24%.

"Le prix des écrans (TV) ne devrait pas rebondir bientôt, mais le rythme de leur baisse devrait ralentir", a annoncé James Jeong, directeur financier du groupe, dans un communiqué.

LG Display n'a pas précisé sur le rythme de baisse attendu, mais a indiqué que les livraisons d'écrans TV devraient augmenter d'environ 5% sur la période octobre-décembre.

Miyoung Kim; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
LG Display a publié son meilleur bénéfice trimestriel de l'année à la faveur d'une augmentation des ventes d'écrans pour les appareils tels que l'iPhone d'Apple, tout en annonçant que les prix des écrans TV continueraient à baisser avec la demande de téléviseurs. Le groupe sud-coréen a vu son bénéfice opérationnel progresser de 31% par rapport à l'an dernier, à 389 milliards de wons (269 millions d'euros) pour la période juillet-septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Jo Yong-Hak