eBay affiche un bénéfice en hausse avec PayPal

jeudi 17 octobre 2013 22h13
 

(Reuters) - eBay a fait état mercredi d'une hausse de son bénéfice trimestriel, portée par la croissance de son système de paiement PayPal, mais le géant américain du commerce électronique a présenté des prévisions jugées décevantes pour la période des fêtes de fin d'année.

L'action eBay était en baisse de 4,5% dans les transactions hors séance après ces annonces.

Pour le quatrième trimestre, le groupe prévoit un chiffre d'affaires de 4,5 à 4,6 milliards de dollars, alors que les analystes financiers attendent en moyenne 4,64 milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Au troisième trimestre, le spécialiste des enchères en ligne a dégagé un bénéfice net de 689 millions de dollars (509 millions d'euros), soit 53 cents par action contre 597 millions (45 cents/actions) un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a progressé de 14,3% à 3,89 milliards de dollars.

En excluant les plus-values générées par la cession des participations dans les sociétés de commerce électronique RueLaLa et ShopRunner, le bénéfice par action ressort à 64 cents, soit un cent de plus qu'attendu.

Pour le trimestre à fin décembre, eBay prévoit un bénéfice de 79 à 81 cents par action, alors que le consensus donne 83 cents.

PayPal, la division de paiements en ligne du groupe, a enregistré au troisième trimestre une croissance de 24,7% de ses volumes de transactions, à 43,8 milliards de dollars.

eBay précise que les volumes bruts de marchandises échangées, soit la valeur globale en dollars des biens vendus par son intermédiaire, ont augmenté de 12,7% aux Etats-Unis à 18,4 milliards de dollars, hors ventes de voitures.

Phil Wahba; Marc Angrand pour le service français

 
eBay a fait état mercredi d'une hausse de son bénéfice trimestriel, portée par la croissance de son système de paiement PayPal, mais le géant américain du commerce électronique a présenté des prévisions jugées décevantes pour la période des fêtes de fin d'année. /Photo prise le 16 avril 2013/REUTERS/Mike Blake