Le bénéfice d'IBM bat le consensus, le CA déçoit

jeudi 17 octobre 2013 23h33
 

(Reuters) - IBM, le numéro un mondial de l'informatique, a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux estimations de Wall Street mais son chiffre d'affaires a déçu les attentes en raison d'une baisse d'activité dans les matériels et sur les marchés émergents.

Le groupe américain a réalisé au troisième trimestre un résultat net en hausse de 6% à 4,0 milliards de dollars (3,0 milliards d'euros), soit 3,99 dollars par action, sur une base non-GAAP, contre 3,62 dollars au cours de la même période l'an dernier.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un bénéfice par action de 3,96 dollars.

Le chiffre d'affaires trimestriel a baissé de 4% à 23,7 milliards de dollars alors que les analystes prévoyaient en moyenne 24,74 milliards.

Ce recul s'explique principalement par celui des ventes de matériel, à l'exception de la gamme de serveurs System Z, et par une contre-performance sur les marchés émergents.

La baisse du chiffre d'affaires est plus marquée qu'attendu, a constaté Josh Olson, analyste d'Edward Jones.

"Je crois qu'il va falloir qu'ils travaillent sur l'activité 'hardware', et les marchés émergents reculent plus qu'attendu", a-t-il dit.

La directrice générale d'IBM, Virginia Rometty, a déclaré dans un communiqué que le groupe "continuait de développer ses marges d'exploitation et d'augmenter son bénéfice par action mais était en retard en terme de chiffre d'affaires". Elle s'est engagée à redresser la barre dans les activités à la traîne.

La baisse du chiffre d'affaires dans les marchés émergents est pour moitié à mettre sur le compte du marché chinois, a précisé le groupe.   Suite...

 
Serveur IBMA. Le numéro un mondial des services informatiques a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux estimations de Wall Street malgré un chiffre d'affaires moins élevé qu'attendu. Le groupe américain a réalisé un résultat net de 4,0 milliards de dollars pour des ventes de 23,7 milliards de dollars. /Photo prise le 7 octobre 2013/REUTERS/Denis Balibouse