Pour AT&T, l'Europe pourrait être une "énorme opportunité"

jeudi 10 octobre 2013 09h40
 

BRUXELLES (Reuters) - Le directeur général d'AT&T, Randall Stephenson, a déclaré mardi que l'Europe pouvait offrir une "énorme opportunité" d'investissement dans les télécommunications à haut débit, à condition de modifier et d'harmoniser le fonctionnement de son marché.

L'opérateur américain, qui recherche depuis plusieurs mois des opportunités de développement sur le Vieux Continent, juge cette perspective "incroyablement excitante", a-t-il ajouté lors d'une conférence organisé par l'ETNO, le principal lobby européen du secteur.

Randall Stephenson a toutefois estimé que l'Europe devait modifier en profondeur sa politique de gestion des licences et des fréquences afin de favoriser l'investissement dans les réseaux.

"Je continue d'être fasciné et impressionné par la lenteur des progrès du haut débit mobile en Europe", a-t-il dit. "Je crois donc que cela offre à quelqu'un une énorme opportunité."

AT&T a envisagé depuis le début de l'année diverses options de développement en Europe, parmi lesquelles un rapprochement avec Vodafone ou avec EE, le premier opérateur mobile britannique qui est une coentreprise avec Orange et Deutsche Telekom, selon des sources bancaires.

Mais pour Randall Stephenson, l'Europe devait revoir en profondeur sa politique de gestion et de réglementation des fréquences afin, par exemple, de permettre aux opérateurs de disposer de licences pour une longue période en profitant d'une harmonisation des politiques des Etats membres.

Les 28 pays de l'Union attribuent pour l'instant des licences pays par pays selon des normes encore faiblement harmonisées, ce qui complique le déploiement des réseaux et limite la possibilité d'utilisation transfrontalière des téléphones portables.

Aux Etats-Unis, les licences sont accordées pour l'ensemble du pays, soit près de 315 millions de personnes.

Leila Abboud; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

 
Le directeur général d'AT&T, Randall Stephenson, estime que l'Europe peut offrir une "énorme opportunité" d'investissement dans les télécommunications à haut débit, à condition de modifier et d'harmoniser le fonctionnement de son marché. /Photo d'archives/REUTERS/Danny Moloshok