Cisco, Google, SAP envisagent des offres sur Blackberry

mercredi 9 octobre 2013 19h45
 

par Nadia Damouni et Soyoung Kim et Nicola Leske

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - BlackBerry, contraint de se mettre en vente après avoir raté le virage des smartphones grand public, est en discussions avec Cisco Systems, Google et SAP en vue de leur céder tout ou partie de ses activités, ont déclaré des sources proches du dossier.

L'adossement à un autre grand nom de la technologie serait une alternative à la solution Fairfax Financial Holdings, l'investisseur financier avec lequel le groupe canadien a conclu un accord de principe portant sur son rachat pour 4,7 milliards de dollars (3,5 milliards d'euros).

BlackBerry a demandé à ce que d'autres acheteurs potentiels -dont Intel, LG et Samsung- manifestent un éventuel intérêt d'ici la début de cette semaine.

La société basée à Waterloo (Ontario) a jusqu'au 4 novembre pour rechercher des offres supérieures, ce qui est aussi la date limite fixée à Fairfax pour procéder à la consultation des comptes (due diligence).

A ce stade, il est difficile de savoir si l'un des géants du secteur ira jusqu'à soumettre une offre en bonne et due forme. Mais ils sont susceptibles d'être attirés par l'activité de services liée au système de messagerie de BlackBerry, qui bénéficie d'une forte image de sécurité, ou encore par l'importante bibliothèque de brevets du groupe.

Ceci étant, la valeur de certains de ces actifs est, selon des documents de BlackBerry, susceptible d'être divisée par deux d'un an et demi, perspective qui limite leur attrait.

Des années durant, posséder un BlackBerry, avec son option unique de consultation de mails, était un "must" pour les entreprises, les administrations et les cabinets d'avocat ou de conseil entre autres.

Mais l'entreprise a perdu du terrain face aux smartphones conçus par Apple et à ceux fonctionnant avec le système d'exploitation Android de Google.   Suite...

 
BlackBerry, contraint de se mettre en vente après avoir raté le virage des smartphones grand public, est en discussions avec Cisco Systems, Google et SAP en vue de leur céder tout ou partie de ses activités, selon des sources proches du dossier. /Photo prise le 25 septembre 2013/REUTERS/Beawiharta