Windows Phone dépasse 10% de parts en France et Grande-Bretagne

lundi 30 septembre 2013 20h01
 

FRANCFORT (Reuters) - La part de marché de Windows Phone de Microsoft dans les smartphones a dépassé 10% sur certains marchés clés en Europe, portée par les modèles d'entrée et de milieu de gamme de Nokia, a rapporté lundi un cabinet d'études.

Entre juin et août, le système d'exploitation pour téléphones mobiles de Microsoft détenait une part de marché de 10,8% en France et 12% en Grande-Bretagne, a précisé le cabinet d'études britannique Kantar.

Sur l'ensemble des marchés clés en Europe, dont l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, la pert de l'éditeur de Windows Phone a atteint 9,2% sur la période.

Nokia, qui a annoncé en début de mois la vente de ses activités mobiles à Microsoft, est le principal fabricant de smartphones fonctionnant avec Windows Phone.

"La dernière vague de croissance de Windows Phone a été soutenue par l'expansion de Nokia sur les marchés d'entrée et de milieu de gamme avec les combinés Lumia 520 et 620", a déclaré Dominic Sunnebo, analyste chez Kantar.

"Ces modèles ont un positionnement adapté aux 16-24 ans et aux 35-49 ans, deux groupes d'âge clés qui recherchent un équilibre entre le prix et les fonctionnalités de leur smartphone", a-t-il ajouté.

Android, le système de Google, utilisé notamment par Samsung et Sony, demeure la principale plate-forme mobile sur les marchés clés en Europe.

Entre juin et août 2013, la part de marché d'Android est passée à 70,1% contre de 68,8% pour la même période l'année dernière. Apple avec iOS a gagné pour sa part deux points à 16,1%. BlackBerry a vu sa part de marché chuter à 2,4% contre 5,8% un an plus tôt.

Harro ten Wolde, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

 
La part de marché de Windows Phone de Microsoft dans les smartphones a dépassé 10% sur certains marchés clés en Europe, portée par les modèles d'entrée et de milieu de gamme de Nokia, a rapporté lundi un cabinet d'études. /Photo prise le 3 septembre 2013/REUTERS/Dado Ruvic