Nokia envisagerait une alliance avec Alcatel-Lucent

jeudi 26 septembre 2013 23h20
 

par Nadia Damouni et Ritsuko Ando

NEW YORK/HELSINKI (Reuters) - Nokia discute en interne de la possibilité de solliciter Alcatel-Lucent en vue d'une alliance, une éventualité envisagée dans le cadre de la revue stratégique menée par le groupe finlandais après sa décision de céder son activité téléphonie mobile à Microsoft, ont dit des sources proches du dossier.

Aucune discussion formelle n'a encore été engagée avec l'équipementier télécoms franco-américain, ont précisé ces sources.

L'une d'entre elles a souligné que Nokia a eu des pourparlers "intermittents" au sujet du rachat des activités sans fil d'Alcatel -les derniers remontant à la fin de 2012- ajoutant que les deux entreprises pouvaient encore revenir à la table des discussions.

Les rumeurs évoquant un rapprochement entre Nokia et Alcatel-Lucent ne sont pas nouvelles depuis quelques années, les deux entreprises perdant du terrain face au numéro un mondial des équipements télécoms Ericsson, tout en étant attaqués par leurs rivaux asiatiques à bas coûts Huawei et ZTE.

Le 3 septembre, Microsoft a annoncé le rachat des activités téléphones mobiles de Nokia pour 5,44 milliards d'euros.

Le groupe finlandais avait dit dans la foulée qu'il passerait en revue la stratégie à suivre pour les activités qui lui restent -l'équipementier télécoms Nokia Solutions and Networks, ses systèmes de navigation/cartographie et son portefeuille de brevets- avant la finalisation de la transaction avec Microsoft, prévue au premier trimestre 2014.

Un temps force dominante des téléphones portables, Nokia a raté le virage des smartphones, segment de marché dominé par Samsung et Apple.

Nokia, Nokia Solutions and Networks et Alcatel-Lucent ont refusé de commenter l'information.   Suite...

 
Selon des sources proches du dossier, Nokia discute en interne de la possibilité de solliciter Alcatel-Lucent en vue d'une alliance, une éventualité envisagée dans le cadre de la revue stratégique menée par le groupe finlandais après sa décision de céder son activité téléphonie mobile à Microsoft. /Photo prise le 7 septembre 2013/REUTERS/Sari Gustafsson/Lehtikuva