Bouygues Telecom lancera sa 4G en couvrant 63% de la population

mercredi 25 septembre 2013 23h53
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - L'opérateur Bouygues Telecom a annoncé mercredi qu'il serait en mesure de couvrir 63% de la population lors de la mise en service de son réseau national de très haut débit mobile le 1er octobre, prenant ainsi plusieurs longueurs d'avance sur ses concurrents.

La filiale du groupe de BTP Bouygues frappe un grand coup en dépassant nettement l'objectif initialement annoncé d'au moins 40% de couverture "4G", considérée comme stratégique par les opérateurs télécoms pour tenter de redresser leurs marges.

L'enjeu est de taille pour le troisième opérateur mobile en France qui veut creuser l'écart avant d'être rattrapé par ses concurrents, engagés dans une course de vitesse pour le déploiement de leur propre réseau.

Bouygues Telecom va -provisoirement au moins- les coiffer au poteau mardi prochain lors de l'allumage de son réseau national, grâce à une décision du régulateur qui l'a autorisé à convertir les fréquences 2G qu'il détenait déjà en fréquences 4G.

"Offrir la première grande couverture nationale 4G dès le 1er octobre, c'est un motif de grande fierté pour Bouygues Telecom", commente le PDG Olivier Roussat dans un communiqué.

Orange et SFR (Vivendi), les deux premiers opérateurs mobiles, visent tous les deux une couverture inférieure, d'au moins 40% d'ici la fin 2013, avec un objectif à peu près similaire autour du million d'abonnés.

Bouygues Telecom se refuse à communiquer un tel objectif, se contentant de préciser qu'il sera en mesure de couvrir 40 millions de personnes le mois prochain, soit largement plus de la moitié de la population, un seuil symboliquement important.

CREUSER L'AVANTAGE   Suite...

 
L'opérateur Bouygues Telecom a annoncé mercredi qu'il serait en mesure de couvrir 63% de la population lors de la mise en service de son réseau national de très haut débit mobile le 1er octobre, prenant ainsi plusieurs longueurs d'avance sur ses concurrents. /Photo prise le 28 août 2013/REUTERS/Jacky Naegelen