Twitter pourrait lancer une vague d'introduction en Bourse

lundi 16 septembre 2013 14h05
 

par Sarah McBride et Olivia Oran

SAN FRANCISCO (Reuters) - Depuis l'entrée en Bourse difficile de Facebook il y a plus d'un an, les investissements dans le secteur technologique ont davantage afflué vers des prestataires de services aux entreprises que vers des sociétés centrées sur des consommateurs - une tendance que la cotation de Twitter pourrait contribuer à inverser.

Des sites de location de logements Airbnb et de stockage de données Dropbox, au fournisseur de limousines Uber, une série de noms en vogue dans la Silicon Valley, qui avaient fui la Bourse, pourrait maintenait y revenir si Twitter ranime l'intérêt des investisseurs pour les sites destinés aux particuliers.

Il s'agirait alors d'une rupture avec la tendance constatée depuis l'arrivée en fanfare de Facebook en mai 2012, qui a été suivie d'un repli du titre sous son prix d'introduction de 38 dollars (28,50 euros) pour y rester pendant plus d'un an.

Alors que les cours de Bourse du site d'achats groupés Groupon ou de l'éditeur de jeux en ligne Zynga ont également plongé, des entreprises comme Workday - fournisseur de logiciels pour les services de ressources humaines des entreprises - sont devenues très recherchées.

Aujourd'hui, Twitter montre l'exemple en décidant d'entrer en Bourse pour des raisons qui devraient encourager les entreprises de son secteur à le suivre: des marchés américains en plein essor et des investisseurs assis sur d'énormes gains potentiels qu'ils ne peuvent pas concrétiser faute de cotation.

RETOUR À LA MODE

En cas de succès de l'opération, le sentiment de marché "sera plus équilibré" entre les services aux entreprises et les services aux particuliers, souligne George Zachary, partenaire chez Charles River Ventures et l'un des premiers à avoir soutenu financièrement Twitter. L'amélioration de la confiance des consommateurs et la baisse du chômage devraient également jouer.

Certains conseillers financiers dont Alan Haft de Kelly Haft Financial en Californie ont déjà reçu des appels de clients souhaitant acheter des titres Twitter. Le site de micro-blogging a annoncé jeudi son projet de cotation.   Suite...

 
Une cotation réussie de Twitter pourrait inciter une série de noms en vogue dans la Silicon Valley, comme le site de location de logements Airbnb, le spécialiste de stockage de données Dropbox ou le fournisseur de limousines Uber, à changer leur fusil d'épaule et à ranimer l'intérêt des investisseurs pour les sites destinés aux particuliers. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni