Sharp veut lever 1,1 milliard d'euros pour réduire sa dette

jeudi 12 septembre 2013 07h47
 

TOKYO (Reuters) - Sharp souhaite lever jusqu'à 150 milliards de yens (1,1 milliard d'euros) pour réduire son endettement et renforcer son bilan, a-t-on appris de plusieurs sources informées du projet.

Les sources ont expliqué que cette augmentation de capital via une offre publique de vente pourrait être complétée par un placement privé à hauteur de 20 milliards de yens.

A la Bourse de Tokyo, l'action Sharp perdait 6,22% à 362 yens à 5h30 GMT en réaction à ces informations.

Cette injection de capitaux frais permettrait au groupe japonais de téléviseurs et d'écrans de poursuivre son plan de redressement.

Sharp, qui fournit entre autres des écrans à Apple pour ses iPhone, a subi une perte nette de 545 milliards de yens sur l'exercice clos fin mars, ce qui a fait chuter son ratio de capitaux propres à 6% seulement, très loin du seuil de 20% considéré comme sain dans le secteur.

Le groupe a bénéficié l'an dernier d'une injection de capitaux de 360 milliards de yens de ses banques, complétée par la suite par deux de ses grands clients, Samsung Electronics et Qualcomm.

La décision sur une éventuelle augmentation de capital devrait être prise lors d'un conseil d'administration la semaine prochaine, ont précisé les sources, qui ont requis l'anonymat.

Le groupe n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

Nobuhiro Kubo et Reiji Murai; Marc Angrand pour le service français

 
Sharp souhaite lever jusqu'à 150 milliards de yens (1,1 milliard d'euros) pour réduire son endettement et renforcer son bilan, selon plusieurs sources informées du projet. Les sources ont expliqué que cette augmentation de capital via une offre publique de vente pourrait être complétée par un placement privé à hauteur de 20 milliards de yens. /Photo prise le 14 mai 2013/REUTERS/Toru Hanai