Vivendi projette de se scinder en deux sociétés distinctes

mercredi 11 septembre 2013 20h19
 

par Matthieu Protard et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé mercredi étudier une scission de ses activités en deux sociétés distinctes afin de finaliser son recentrage sur le secteur des médias et a nommé Vincent Bolloré à la vice-présidence du conseil, l'homme d'affaires breton devenant ainsi le deuxième homme fort du groupe français.

Le conglomérat, plongé ces derniers jours dans une nouvelle crise en raison de divergences sur sa gouvernance, explique que ce projet de scission devrait aboutir à la création d'une première société regroupant ses activités médias (Universal Music Group, Canal Plus ainsi que la filiale brésilienne GVT) et d'une seconde entreprise composée de sa filiale télécoms SFR.

Si le projet est mené à son terme, SFR fera l'objet d'une cotation en Bourse distincte de celle de Vivendi.

"Le projet de scission devrait créer une valeur importante pour les actionnaires en leur donnant l'opportunité d'être investis dans deux véhicules bien différenciés évalués selon les normes propres à leur métier", souligne le groupe français.

La décision définitive de scinder Vivendi en deux entités sera prise début 2014, précise le conglomérat dans un communiqué, ajoutant que cette décision sera ensuite soumise à l'assemblée générale des actionnaires.

"L'attention va se porter sur la manière de remettre SFR en meilleur état, pour pouvoir aller plus en avant dans le projet de scission, créer un pôle télécoms plus attractif et éviter de répéter le scénario de la Fnac après la scission décidée par PPR", commente Conor O'Shea, analyste chez Kepler Cheuvreux.

GVT N'EST PLUS À VENDRE

Pour préparer ce projet et apaiser les dissensions internes sur la gouvernance, le groupe a également annoncé la nomination de Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi avec près de 5% du capital, au poste de vice-président du conseil de surveillance, ouvrant ainsi la voie à son accession ultérieure à la présidence de l'organe de contrôle.   Suite...

 
Vivendi a décidé de mettre à l'étude une scission du groupe en deux sociétés distinctes, avec les médias d'un côté et, de l'autre, SFR. La décision définitive de cette scission pourrait être prise en début d'année prochaine et soumise à l'assemblée générale 2014. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann