Les brevets de Nokia pourraient lui rapporter gros dans l'avenir

mercredi 4 septembre 2013 11h31
 

par Dan Levine

SAN FRANCISCO (Reuters) - Nokia a vendu son activité de fabrication de téléphones mobiles à Microsoft, mais en conservant son portefeuille de brevets la société finlandaise se réserve de belles recettes pour l'avenir, au détriment des fabricants des téléphones munis du système Android de Google.

Deux ans après avoir lié son sort au système d'exploitation Windows Phone de Microsoft, Nokia est finalement tombé dans le giron du leader mondial des logiciels, lequel a annoncé mardi l'achat pour 5,4 milliards d'euros de son activité de téléphonie mobile.

"Cela donne le droit d'utiliser les inventions de Nokia", a précisé mardi le conseiller général de Microsoft Brad Smith. "Cela n'inclut pas le transfert ou la propriété des brevets."

Jusqu'à présent, Nokia n'a pas vendu à grande échelle ses brevets, préférant les utiliser pour protéger son activité de téléphones mobiles contre ses concurrents, a précisé le porte-parole du groupe finlandais, Mark Durrant, dans un email à Reuters.

"Mais maintenant que nous n'avons plus d'activité en propre de fabrication d'appareils mobiles, une fois bouclé l'accord (avec Microsoft), nous pourrions envisager de vendre les licences pour certaines de ces technologies", a-t-il dit.

Après avoir longtemps dominé le marché des téléphones mobiles, Nokia a largement manqué le virage des smartphones avec l'entrée en force sur ce segment d'Apple et de Samsung. Sa part du marché mobile est tombée de 40% en 2007 à 15% aujourd'hui, avec seulement 3% de celui des smartphones.

Le groupe finlandais a utilisé avec habilité le marché de la propriété intellectuelle. Il a attaqué Apple en justice en 2009, puis a conclu un accord de licences avec la fabricant d'iPhones. Les conditions de cet accord n'ont pas été dévoilées, mais il semble qu'il ait rapporté des millions de dollars à Nokia.

Pour Microsoft aussi, le fait d'avoir pris une licence pour les brevets de Nokia plutôt que de les avoirs achetés est stratégique. Le groupe américain a déjà convaincu une vingtaine de fabricants d'appareils Android de payer des royalties sur les brevets dans le cadre de sa politique visant à augmenter le coût de fabrication des systèmes d'exploitation mobiles de Google.   Suite...

 
Nokia a vendu son activité de fabrication de téléphones mobiles à Microsoft, mais en conservant son portefeuille de brevets la société finlandaise se réserve de belles recettes pour l'avenir, au détriment des fabricants des téléphones munis du système Android de Google. /Photo d'archives/REUTERS/Mansi Thapliyal