Microsoft achète les mobiles de Nokia pour 5,4 milliards d'euros

mardi 3 septembre 2013 21h11
 

par Ritsuko Ando et Bill Rigby

HELSINKI/SEATTLE (Reuters) - Deux ans après avoir lié son sort au système d'exploitation Windows Phone de Microsoft, Nokia tombe finalement dans le giron du leader mondial des logiciels, lequel a annoncé mardi l'achat pour 5,4 milliards d'euros de son activité de téléphonie mobile.

L'opération, en principe finalisée au premier trimestre 2014, marque le retour chez Microsoft du directeur général de Nokia Stephen Elop, alors que le conseil d'administration du géant du logiciel se penche sur la succession de son directeur général Steve Ballmer qui a annoncé le 23 août sa décision de quitter le groupe dans les 12 mois.

Stephen Elop, recruté chez Microsoft en 2010, est considéré comme l'un des favoris pour la succession de Steve Ballmer, qui venait de lancer une vaste réorganisation interne destinée à transformer Microsoft en un groupe d'"appareils et de services" à l'image d'Apple.

Steve Ballmer avait approché Nokia pour un "dialogue ouvert" en vue d'une acquisition dès février de cette année, a déclaré mardi le président du conseil d'administration de Nokia, Risto Siilasmaa, lors d'une conférence de presse.

Ballmer, qui participait à cette même conférence, a dit que Microsoft entendait capitaliser sur la croissance enregistrée récemment par la gamme de smartphones Lumia de Nokia.

Après avoir longtemps dominé le marché des téléphones mobiles, Nokia a largement manqué le virage des smartphones avec l'entrée en force sur ce segment d'Apple et de Samsung. Sa part du marché mobile est tombée de 40% en 2007 à 15% aujourd'hui, avec seulement 3% de celui des smartphones.

Certes, certains investisseurs remercient Stephen Elop pour avoir dynamisé Nokia, avec une accélération du rythme de développement de nouveaux produits ces derniers mois et la sortie d'un nouveau "phablet", produit hybride entre la tablette et le téléphone mobile, qui devrait intervenir ce mois-ci.

Mais le Canadien, nommé par l'ex-président Jorma Ollila, est le premier dirigeant étranger de Nokia et pour beaucoup de Finlandais, le fait qu'un ancien cadre de Microsoft ait intégré Nokia, joué l'avenir de la société sur une alliance avec Microsoft, licencié 40.000 personnes dans le monde puis livré Nokia à Microsoft, est un coup dur pour la fierté nationale.   Suite...

 
Le patron de Microsoft Steve Ballmer, sur le départ, et le président du conseil d'administration de Nokia, Risto Siilasmaa. Microsoft a annoncé qu'il allait acquérir pour 5,4 milliards d'euros l'activité de téléphonie mobile de Nokia, dont le directeur général Stephen Elop rejoindra le groupe américain une fois l'opération bouclée. /Photo prise le 3 septembre 2013/REUTERS/Dado Ruvic