Verizon prend le contrôle total de Verizon Wireless

lundi 2 septembre 2013 22h26
 

par Kate Holton et Sinead Carew

NEW YORK/LONDRES (Reuters) - L'opérateur télécoms américain Verizon Communications a accepté lundi de débourser 130 milliards de dollars (98 milliards d'euros) pour racheter la participation de 45% détenue par son concurrent Vodafone Group dans leur filiale commune Verizon Wireless, après 14 ans de mariage houleux.

Verizon voit ainsi aboutir environ dix ans d'efforts pour prendre le contrôle total de l'opérateur mobile le plus rentable des Etats-Unis et signe la troisième plus importante acquisition d'entreprise en valeur de tous les temps.

L'opérateur britannique se retire de son côté d'un marché mobile américain important mais arrivé à maturité et met fin à une période de forte expansion qui l'a vu s'implanter au cours des 20 dernières années dans une trentaine de pays en Europe, en Afrique et en Inde.

Selon les modalités de l'accord, Vodafone recevra 58,9 milliards de dollars en trésorerie et 60,2 milliards en actions Verizon ainsi que 11 milliards supplémentaires tirés de diverses transactions qui portent la valeur totale de la transaction à 130 milliards de dollars, ont précisé les deux groupes.

Le groupe britannique a annoncé son intention de redistribuer 84 milliards de dollars à ses actionnaires, soit 71% du montant net dégagé de la vente, dont la totalité des actions Verizon et 23,9 milliards de dollars en trésorerie.

De son côté, le conseil d'administration de Verizon a fixé son dividende trimestriel à 53 cents par action, en hausse de 1,5 cent (+2,9%) par rapport au trimestre précédent, alors que le groupe américain avait suspendu ses versements de dividende pendant six ans, de 2003 à 2008, pour tenter de pousser - sans succès - son partenaire britannique vers la sortie.

Les groupes ont précisé que leurs conseils d'administration avaient approuvé à l'unanimité cette opération, qui devrait être bouclée au premier trimestre 2014.

UN SUCCÈS POUR COLAO ET MCADAM   Suite...

 
Verizon Communications a annoncé lundi un accord en vue du rachat de la participation de 45% de Vodafone Group dans leur filiale commune Verizon Wireless pour 130 milliards de dollars. L'opération représente la troisième plus importante acquisition jamais effectuée par une entreprise. /Photo d'archives/REUTERS/Joe Skipper