Vodafone et Verizon discutent de Verizon Wireless

vendredi 30 août 2013 17h52
 

par Kate Holton et Sinead Carew

LONDRES (Reuters) - Vodafone Group a annoncé jeudi être en discussions avec Verizon Communications en vue d'une vente de sa participation de 45% dans leur filiale mobile commune aux Etats-Unis, Verizon Wireless, une opération dont le montant pourrait atteindre 130 milliards de dollars (97,5 milliards d'euros).

Ce montant en ferait la troisième plus importante opération de fusion-acquisition de tous les temps après le rachat de Mannesmann par Vodafone pour 203 milliards de dollars en 1999 et celui de Time Warner par AOL pour 181 milliards l'année suivante.

Depuis des années, Verizon, le premier opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis, ne faisait pas mystère de sa volonté de contrôler à 100% son réseau Verizon Wireless mais les deux groupes ne s'entendaient pas sur sa valorisation.

Selon une source au fait des discussions, Verizon et Vodafone ont repris langue il y a quelques semaines et discuteraient d'une transaction à environ 130 milliards de dollars. L'annonce pourrait intervenir dès la semaine prochaine, a ajouté cette source tandis qu'une autre, plus précise, a évoqué la date du 2 septembre, déjà citée mercredi soir par l'agence Bloomberg.

Une troisième personne au fait du dossier a souligné que des progrès avaient été réalisés mais qu'il restait des points à régler concernant la fiscalité, le prix et la structure de la transaction.

Si les conditions restent en l'état, le financement ne sera pas un problème pour Verizon, a-t-elle ajouté.

Selon Bloomberg, Verizon négocie avec plusieurs banques en vue de lever 10 milliards de dollars auprès de chacune d'elles pour financer l'opération à hauteur de 60 milliards.

Reuters avait rapporté en avril que Verizon envisageait une offre à 100 milliards de dollars, un montant jugé trop bas par les analystes et investisseurs qui chiffraient plutôt à 120 milliards de dollars la part de Vodafone.   Suite...

 
DISCUSSIONS ENTRE VODAFONE ET VERIZON