Le prochain DG de Microsoft face à des enjeux décisifs

lundi 26 août 2013 12h08
 

par Bill Rigby

SEATTLE (Reuters) - Le prochain directeur général de Microsoft devra trancher : poursuivre la stratégie engagée par Steve Ballmer pour transformer l'entreprise en un groupe présent à la fois dans les matériels et les services, ou renoncer à cette ambition pour concentrer les ressources sur les logiciels qui ont fait son succès.

Le projet de transformation initié par Steve Ballmer - dévoilé six semaines seulement avant l'annonce surprise, vendredi, de son départ à la retraite dans un an au plus tard - prévoit de fonder l'avenir de Microsoft sur les matériels et les services en s'appuyant sur le "cloud", l'informatique dématérialisée.

Mais les ventes décevantes des tablettes Surface, après les tentatives infructueuses pour dégager des bénéfices dans la recherche sur internet ou dans les smartphones, alimentent les doutes sur la viabilité de ce choix.

Depuis des années, des investisseurs appellent Microsoft à distribuer à ses actionnaires les liquidités qu'il investit pour l'instant dans des projets déficitaires ou annexes, et à concentrer ses efforts sur le système d'exploitation Windows, la suite logicielle Office et les activités de serveurs.

L'investisseur activiste ValueAct Capital Management, dont les initiatives récentes pourraient avoir joué un rôle dans la décision de Steve Ballmer de se retirer plus tôt que prévu, passe pour être favorable à une telle stratégie.

Sur les deux derniers exercices, Microsoft a perdu près de trois milliards de dollars dans le moteur de recherche Bing et d'autres projets internet, sans compter la dépréciation de six milliards liée à l'acquisition de la régie publicitaire en ligne aQuantive. Le groupe a aussi passé une charge de 900 millions liée aux tablettes Surface au cours du dernier trimestre.

SANG NEUF

Pour l'instant au moins, la stratégie de Steve Ballmer n'est pas remise en cause. John Thompson, administrateur indépendant du groupe choisi pour piloter le comité chargé de trouver le prochain directeur général, a assuré vendredi que le comité était "engagé" par le projet de transformation.   Suite...