Un service de mails codés qu'aurait utilisé Edward Snowden fermé

vendredi 9 août 2013 09h22
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Un service de courriels codés, considéré comme ayant été utilisé par Edward Snowden, a brusquement fermé jeudi sans explication, son propriétaire semblant toutefois suggérer avoir préféré le fermer plutôt que de permettre aux autorités américaines d'avoir accès à ses clients.

"J'ai été contraint de prendre une décision difficile: devenir complice de crimes contre le peuple américain ou quitter près de dix années de dur labeur en fermant Lavabit", déclare son propriétaire, Ladar Levison, dans une lettre publiée sur le site internet de la société.

Ladar Levison précise qu'il a décidé de "suspendre" Lavabit mais qu'il n'a pas le droit de parler des événements des six dernières semaines qui l'ont conduit à prendre sa décision.

Cela correspond à la période où le nom d'Edward Snowden, l'ancien consultant de la National Security Agency (NSA), a été rendu public comme la source des informations parues dans la presse sur le programme secret Prism de la NSA visant à surveiller les télécommunications téléphoniques et par internet.

Le département de la justice n'a pas fait de commentaire.

Jeudi également, le dirigeant d'un autre service de mails sécurisés a annoncé la fermeture de ce service. Jon Callas, co-fondateur de Silent Circle, a déclaré sur Twitter et sur un blog que Silent Circle avait fini en Silent Mail.

"Nous avons décidé qu'il est mieux pour nous de fermer Silent Mail maintenant. Nous n'avons pas reçu d'assignation, de mandat ou quoi que ce soit de la part d'aucun gouvernement et c'est pourquoi nous agissons maintenant", écrit Jon Callas sur un blog à destination de ses clients.

DÉCIDÉ À SE BATTRE

Silent Circle, co-fondé par l'inventeur du programme de codage "Pretty Good Privacy" (PGP) continuera à proposer des appels téléphoniques sécurisés, mais il est plus difficile de conserver les courriels véritablement privés explique Jon Callas.   Suite...

 
Capture d'écran de la lettre de Ladar Levison, propriétaire de Lavabit.com, publiée sur le site de ce service de courriels codés, considéré comme ayant été utilisé par Edward Snowden. Cette messagerie codée a brusquement fermé jeudi sans explication, son propriétaire semblant toutefois suggérer dans son courrier avoir préféré le fermer plutôt que de permettre aux autorités américaines d'avoir accès à ses clients. /Image du 9 août 2013/REUTERS/Lavabit.com