29 juillet 2013 / 10:00 / il y a 4 ans

America Movil désormais libre de se renforcer dans KPN

America Movil, principal actionnaire de KPN, a mis fin à un accord qui limitait sa participation à moins de 30% dans l'opérateur télécoms néerlandais, ce qui relance les spéculations sur une OPA. /Photo d'archives/REUTERS/Edgard Garrido

AMSTERDAM (Reuters) - America Movil, principal actionnaire de KPN, a mis fin à un accord qui limitait sa participation à moins de 30% dans l‘opérateur télécoms néerlandais, ce qui relance les spéculations sur une OPA.

L‘offre d‘achat de Telefonica sur E-Plus, la filiale allemande de KPN acquise pour 8,1 milliards d‘euros, libère American Movil de ses engagements, a fait savoir KPN lundi.

L‘opérateur mexicain détient actuellement 28% du groupe néerlandais, une participation acquise au prix moyen de 3,24 euros selon les calculs des analystes de Sanford Bernstein.

A la Bourse d‘Amsterdam, l‘action KPN s‘adjuge 4,28% à 1,975 euro vers 10h35 GMT, la troisième plus forte hausse de l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

“La fin de l‘accord de coopération, faisant suite à des informations selon lesquelles AMX (America Movil) trouve le prix de vente d‘E-Plus trop bas, accroît la possibilité d‘une offre prochaine d‘AMX sur KPN”, estime Emmanuel Carlier, analyste chez ING.

American Movil, contrôlé par l‘homme d‘affaires mexicain Carlos Slim, avait indiqué vendredi qu‘il n‘avait pas encore arrêté sa position sur le projet d‘offre de Telefonica. E-Plus fait figure de pièce maîtresse de KPN, l‘Allemagne étant le premier marché de téléphonie mobile en Europe.

Pour l‘heure, l‘opérateur télécoms mexicain, qui a perdu environ deux milliards d‘euros sur son investissement dans KPN depuis l‘an dernier, s‘est borné à dire qu‘il maintiendrait ses deux représentants au conseil d‘administration de KPN.

S‘il décide d‘aller au-delà de 30%, il sera tenu de lancer une offre sur la totalité du capital.

INVESTISSEMENT DE LONG TERME

D‘autres analystes jugent qu‘American Movil n‘a pas les moyens actuellement pour reprendre KPN. L‘opérateur mexicain avait à fin juin un endettement qui représente 1,6 fois son Ebitda et il a un projet de rachat d‘actions en cours. De plus, son cours de Bourse a fondu de 22,7% sur les 12 mois écoulés.

“Ils peuvent décider de se renforcer mais je n‘y crois pas à court terme”, dit Christopher Ho, analyste chez AFS Brokers.

“Je pense qu‘ils vont attendre de voir comment se déroule l‘offre sur E-Plus. Il est possible qu‘ils soient intéressés par les opérations néerlandaises de KPN et décident de les reprendre sur le moyen terme”, ajoute ce spécialiste qui n‘exclut pas non plus qu‘American Movil se désengage de KPN.

America Movil et KPN avaient signé leur accord de coopération en février, au moment de l‘augmentation de capital de quatre milliards d‘euros de KPN à laquelle America Movil avait souscrit.

L‘accord prévoyait à l‘époque un préavis de deux mois en cas de rupture mais KPN a fait savoir lundi, dans un bref communiqué, que cette condition était levée depuis l‘offre sur E-Plus annoncée le 23 juillet.

American Movil est également actionnaire, à hauteur de 24%, de Telekom Austria. Le groupe mexicain a toujours dit que ses participations en Europe étaient des investissements de long terme.

Gilbert Kreijger, Philip Blenkinsop et Elinor Conley, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below