Bull maintient son objectif d'Ebit malgré la situation en France

jeudi 25 juillet 2013 19h02
 

PARIS (Reuters) - Bull maintient son objectif d'Ebit (résultat avant intérêts et impôts) compris entre 40 et 50 millions d'euros en 2013 malgré une situation économique difficile en France qui a pénalisé les comptes semestriels du groupe informatique.

Au premier semestre, l'Ebit a diminué de 46% à 10,1 millions d'euros, plombé par des frais de restructuration passés à 4,1 millions d'euros contre 0,7 million un an plus tôt, ainsi que par des reports de recettes de contrats significatifs vers le troisième trimestre et la tension observée en début d'année sur le marché des technologies de l'information en France.

Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti en repli de 1% à taux de change constants (tcc), à 606,1 millions d'euros, l'activité à l'international (+3,8%), Europe de l'Est et Afrique du Nord en tête, compensant partiellement les difficultés rencontrées en France (-4,6%). L'activité a également bénéficié d'un effet rattrapage au deuxième trimestre (+3,4%).

"Sur le deuxième semestre, le groupe devrait cependant bénéficier des premiers résultats des plans d'actions sur la profitabilité lancés au premier semestre et de l'enregistrement de certaines recettes contractuelles significatives ayant glissé vers le troisième trimestre", indique le groupe dans un communiqué.

Bull avait renoué avec les bénéfices en 2012 et atteint avec un an d'avance son objectif de rentabilité fixé dans le cadre de son plan de redressement "Bullway 2013" présenté fin 2010.

Le groupe a également annoncé jeudi la nomination de Pierre Barnabé comme directeur général délégué. Il était directeur général de SFR Business Team depuis 2011.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez