Le 3e trimestre d'Apple légèrement meilleur que prévu

mardi 23 juillet 2013 23h37
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a fait état mardi de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, portés par la bonne tenue des ventes de l'iPhone, produit phare du géant électronique américain, dont le titre progressait de plus de 5% dans des échanges d'après-Bourse.

A la fin de la session régulière de Wall Street, l'action Apple avait terminé en baisse de plus de 1,7% dans l'anticipation de mauvais chiffres du troisième trimestre 2012-2013.

"C'est bien de voir, pour une fois, des résultats meilleurs que prévu. Le bénéfice est toujours en baisse d'une année sur l'autre. Je crois qu'il va falloir attendre le lancement d'un nouveau produit avant l'inversion de cette tendance", a estimé Daniel Ernst, analyste chez Hudson Square Research.

"Les chiffres de l'iPhone sont impressionnants -plusieurs millions de plus que ce qui avait été prévu."

Sur les trois mois à fin à juin, Apple a dit avoir écoulé 31,2 millions d'iPhone, un record pour cette période, contre 26 millions il y a un an.

En revanche, le nombre de livraisons d'iPad est revenu à 14,6 millions contre 17 millions il y a un an et celui d'ordinateurs Mac est passé de quatre millions à 3,8 millions.

Sur le troisième trimestre de son exercice, Apple a dégagé un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars, soit un résultat par action de 7,47 dollars, contre 8,8 milliards (9,32 dollars/action) il y a un an.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 35,3 milliards, contre environ 35 milliards au troisième trimestre 2011-2012.

Les analystes financiers avaient anticipé un bénéfice par action de 7,32 dollars et un chiffre d'affaires de 35,02 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.   Suite...

 
Porté par la bonne tenue des ventes de l'iPhone, son produit phare, Apple a fait état mardi de résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes. Le groupe à la pomme a réalisé un chiffre d'affaires de 35,3 milliards de dollars au titre de son troisième trimestre 2012-2013, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S s'établissait à 35,02 milliards. /Photo prise le 4 avril 2013/REUTERS/Mike Segar