Vivendi amorce sa sortie des télécoms avec Maroc Telecom

mardi 23 juillet 2013 22h15
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Sept mois après avoir annoncé son souhait de se recentrer sur les médias, Vivendi a enclenché mardi sa première grande opération de désengagement des télécoms avec l'entrée en négociations exclusives pour la vente de ses 53% dans Maroc Telecom à Etisalat.

Dans un secteur européen des télécoms qui affronte de fortes turbulences sur fond de concurrence accrue et de guerre des prix dans la téléphonie mobile, le conglomérat français explique dans un communiqué qu'il va récupérer 4,2 milliards d'euros de la vente de Maroc Telecom, en ligne avec la capitalisation boursière de la part du groupe dans l'entreprise.

Cette transaction était très attendue par les investisseurs après l'échec de la vente par Vivendi de sa filiale brésilienne de télécoms GVT, au moment où le groupe français s'efforce de réduire sa dette et de redresser son cours de Bourse.

L'opération avec l'opérateur d'Abou Dhabi survient aussi au lendemain de l'annonce de discussions entre SFR, autre filiale de Vivendi, et Bouygues Telecom pour la mutualisation d'une partie de leurs réseaux de téléphonie mobile.

A la Bourse de Paris, Vivendi profite de ces nouvelles. A 12h20, le titre gagne 3,3% à 16,22 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 21,5 milliards d'euros. Au même moment, l'indice CAC 40 avance de 0,17%.

"Malgré la déception sur le prix, l'opération est une bonne nouvelle pour le groupe, permettant d'amorcer son recentrage et la réduction de sa dette, préalable à un éventuel spin-off de SFR", expliquent les analystes de CM-CIC Securities dans une note de recherche, à propos de Maroc Telecom.

"L'annonce sur la mutualisation des réseaux est (...) une agréable nouvelle car nous ne nous attendions pas à ce qu'un accord soit annoncé si tôt", relève de son côté Bruno Hareng, analyste chez Oddo Securities.

KPN CÈDE SA FILIALE ALLEMANDE   Suite...

 
Sept mois après avoir annoncé son souhait de se recentrer sur les médias, Vivendi a enclenché mardi sa première grande opération de désengagement des télécoms avec l'entrée en négociations exclusives pour la vente de ses 53% dans Maroc Telecom à Etisalat. /Photo prise le 23 juillet 2013/REUTERS/Christian Hartmann