Vodafone pénalisé par l'Allemagne et l'Italie au 1er trimestre

vendredi 19 juillet 2013 12h51
 

LONDRES (Reuters) - Vodafone a annoncé vendredi une baisse de 3,5% de ses ventes de services, imputable au renforcement de la concurrence en Allemagne et en Italie qui ont occulté les progrès enregistrés en Inde.

Confronté en Europe à une régulation de plus en plus stricte, à la récession et à une concurrence féroce, Vodafone a accusé une baisse de 5,1% de son chiffre d'affaires organique en Allemagne, son principal marché sur le Vieux Continent.

En Grande-Bretagne, ce poste de recettes s'est affiché en baisse de 4,5%, contre un recul de 10,6% en Espagne et de 17,6% en Italie, la clientèle passant moins d'appels et préférant conserver plus longtemps ses vieux combinés.

Les difficultés rencontrées en Allemagne par l'opérateur mobile britannique, numéro deux mondial, ont surpris les observateurs qui jugeaient l'année dernière encore ce marché comme un havre de croissance et de marges élevées.

"Les conditions restent difficiles dans le nord, le centre et le sud de l'Europe", a admis le directeur général Vittorio Collao.

Le groupe a toutefois maintenu sa perspective annuelle, précisant que son chiffre d'affaires global avait atteint au premier trimestre de son exercice 11 milliards de livres (12,75 milliards d'euros), conforme au consensus.

Les difficultés européennes n'ont qu'en partie été compensées par la hausse de 13,8% du C.A. organique enregistrée en Inde où le marché commence à se stabiliser après une intense guerre des prix.

Vodafone, qui compte quelque 454 millions d'abonnés, s'est engagé dans un plan de diversification en rachetant, par exemple, des actifs de téléphonie fixe, ou en mettant 7,7 milliards d'euros sur la table pour s'offrir Kabel Deutschland, son opération la plus importante depuis son arrivée sur le marché indien.

Le groupe britannique a par ailleurs innové en proposant de nouveaux tarifs avec des factures calculées au pro rata de la consommation de données mobiles avec un nombre illimité d'appels vocaux ou d'envois de messages texte.

Vers 9h15 GMT, l'action avançait de 0,5% à 192,2 pence alors que le Footsie 100 perdait 0,46%.

Kate Holton, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Vodafone annonce une baisse de 3,5% de ses ventes de services, imputable au renforcement de la concurrence en Allemagne et en Italie qui ont occulté les progrès enregistrés en Inde. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir