La Commission européenne demande d'autres concessions à Google

mercredi 17 juillet 2013 18h09
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne demande de nouvelles concessions à Google pour répondre à ses concurrents qui l'accusent d'abuser de sa position dominante dans les moteurs de recherche, a annoncé mercredi le commissaire à la Concurrence.

Ses concurrents, dont Microsoft, ont jugé insuffisantes les concessions présentées en avril par Google pour régler à l'amiable ce contentieux et mettre fin à une enquête qui dure depuis trois ans.

Le géant des services en ligne a estimé mercredi que ses propositions "répondaient clairement" aux questions soulevées.

Google, qui occupe 80% du marché de la recherche sur internet en Europe, selon le cabinet d'étude comScore, encourt une amende pouvant atteindre quatre milliards d'euros s'il ne parvient pas à trouver un compromis.

"J'ai conclu que les propositions que Google nous a envoyées ne suffisent pas à dissiper nos inquiétudes", a déclaré à la presse le commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia, indiquant avoir demandé à Google d'améliorer ses propositions.

Joaquin Almunia, qui avait auparavant dit espérer être en mesure de prendre une décision sur cette affaire d'ici la fin de l'année, n'a pas précisé s'il avait ou non posé un ultimatum à la société pour présenter une réponse à la Commission.

Google a proposé, entre autres, que son moteur de recherche signale aux internautes quels sont les produits liés à Google parmi les résultats affichés, de fournir des liens sur au moins trois sites concurrents et de permettre aux annonceurs publicitaires de passer plus facilement sur d'autres sites.

Foo Yun Chee, Juliette Rouillon pour le service français

 
La Commission européenne demande de nouvelles concessions à Google pour répondre à ses concurrents qui l'accusent d'abuser de sa position dominante dans les moteurs de recherche. /Photo prise le 8 juillet 2013/REUTERS/Cathal McNaughton