Pas de signe de redressement pour BlackBerry

vendredi 28 juin 2013 17h05
 

par Euan Rocha et Alastair Sharp

TORONTO (Reuters) - Le redressement tant attendu de BlackBerry est encore loin au vu des résultats trimestriels publiés vendredi, marqués par une perte inattendue, peu de détails sur le succès de ses nouveaux smartphones et la perspective d'un nouveau résultat négatif sur le trimestre en cours.

L'action du fabricant de smartphones canadien chutait de près de 27% vendredi matin sur les marchés américain et canadien.

Mis en difficulté ces dernières années par le succès des smartphones d'Apple et de Samsung, BlackBerry a subi une perte nette de 84 millions de dollars (64,5 millions d'euros) au premier trimestre de son exercice, soit 0,16 dollar par action, contre une perte de 518 millions (0,99 dollar/action) sur la période correspondante l'an dernier.

Hors exceptionnels, la perte par action ressort à 13 cents alors que le consensus était d'un bénéfice de six cents.

La société a également annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 9% sur les trois mois au 1er juin, à 3,1 milliards de dollars. Les analystes financiers avaient anticipé 3,36 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Elle anticipe en outre une perte opérationnelle pour le deuxième trimestre, en cours, de son exercice 2013-2014. Avant cette annonce, le consensus de marché était d'un bénéfice par action de 0,11 dollar pour cette période.

BlackBerry explique que le marché des smartphones reste très concurrentiel, ce qui complique la prévision des ventes et des niveaux de rentabilité, sans avancer d'objectif chiffré de résultat pour l'ensemble de l'année.

Le groupe a lancé deux nouveaux smartphones cette année: l'appareil Z10 tactile, puis le Q10 doté du traditionnel clavier des précédents modèles du groupe canadien.   Suite...

 
Blackberry a fait état vendredi d'une perte inattendue pour le premier trimestre de son exercice 2013-2014 et le fabricant de smartphones a également pris de court les investisseurs en disant que ses comptes resteraient dans le rouge au deuxième. /Photo prise le 22 mars 2013/REUTERS/Brendan McDermid