Verizon s'apprêterait à attaquer le marché canadien

mercredi 26 juin 2013 19h19
 

TORONTO (Reuters) - Verizon Communications propose de racheter la start-up Wind Mobile et est aussi en négociations avec sa rivale Mobilicity dans l'espoir de créer un concurrent viable aux trois opérateurs mobiles qui dominent le marché canadien actuellement.

Selon une source proche du dossier, Verizon a présenté une offre préliminaire de 600 à 800 millions de dollars (462 à 615 millions d'euros) pour le rachat de Wind Mobile la semaine dernière, en attendant de lancer une offre définitive après l'examen des comptes de la société ("due diligence").

Le géant américain des télécoms s'est également rapproché des dirigeants de Mobilicity et pourrait s'intéresser également au rachat de ce petit opérateur mobile en difficulté, apprend-on après d'une deuxième source.

Les titres du secteur ont chuté mercredi en Bourse de Toronto, les investisseurs se rendant compte que l'arrivée d'un nouvel acteur de taille pourrait bouleverser le marché des télécoms au Canada, qui ronronnait confortablement jusqu'ici.

Mobilicity, Wind et Public Mobile, trois jeunes entreprises qui ont émergé d'une adjudication de fréquences du gouvernement en 2008, sont arrivées sur le marché avec des offres bon marché qui ont exercé une pression sur les grands acteurs historiques.

Mais elles peinent à assurer une véritable concurrence et les détenteurs de la dette de Mobilicity s'apprêtent à voter en faveur d'une recapitalisation au début de la semaine prochaine.

Alastair Sharp et Euan Rocha; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Verizon Communications proposerait de racheter la start-up Wind Mobile et serait aussi en négociations avec sa rivale Mobilicity dans l'espoir de créer un concurrent viable aux trois opérateurs mobiles qui dominent le marché canadien actuellement. /Photo prise le 8 janvier 2013/REUTERS/Rick Wilking