Microsoft et Oracle s'allient dans le "cloud computing"

lundi 24 juin 2013 22h13
 

(Reuters) - Microsoft et Oracle ont annoncé lundi une alliance dans le domaine du "cloud computing", mettant pour une fois entre parenthèses leur rivalité historique pour tenter de mieux contrer l'émergence de nouveaux concurrents.

Les deux géants américains du logiciel voient en effet leur puissance de plus en plus souvent contestée par des entreprises plus petites qui profitent de l'essor de l'informatique "dématérialisée" pour commercialiser des services innovants et moins chers que les leurs.

L'accord annoncé lundi prévoit entre autres que les clients des deux groupes pourront faire fonctionner des logiciels Oracle sur les plates-formes Server Hyper-V et Windows Azure de Microsoft, ont-ils expliqué.

Microsoft proposera Java, Oracle Database et Oracle WebLogic Server aux clients Windows Azure et ces derniers pourront aussi disposer d'Oracle Linux, précise un communiqué commun.

Oracle, numéro trois mondial du secteur, a publié la semaine dernière des résultats trimestriels marqués par des ventes de logiciels inférieures aux attentes, ce qui a fait chuter son cours de Bourse.

Les investisseurs craignent de voir le modèle traditionnel du groupe durablement affaibli par des éditeurs tels que Salesforce.com, Workday ou encore Amazon, devenu un acteur de premier plan des infrastructures de "cloud".

Microsoft, de son côté, a développé sa propre offre de "cloud computing", appelée Azure, mais celle-ci reste à la traîne d'AWS (Amazon Web Services), le bouquet de services d'Amazon.

Noel Randewich, Marc Angrand pour le service français

 
Microsoft et Oracle ont annoncé une alliance dans le domaine du "cloud computing", mettant pour une fois entre parenthèses leur rivalité historique pour tenter de mieux contrer l'émergence de nouveaux concurrents. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch