Le qatari Ooredoo retire son offre pour Maroc Telecom

vendredi 14 juin 2013 17h32
 

PARIS (Reuters) - Le groupe qatari Ooredoo (ex-Qtel) a annoncé vendredi avoir retiré son offre pour acquérir la participation de 53% de Vivendi dans Maroc Telecom, laissant l'opérateur d'Abou Dhabi Etisalat seul en lice.

Ooredoo avait fait une offre indicative en décembre dernier avant de soumettre une proposition financée le 22 avril.

Vers 17h00, l'action Vivendi recule de 1,74% à 14,685 euros à la Bourse de Paris, non loin d'un plus bas de séance touché après l'annonce de ce retrait à 14,415 euros.

"Bien que Maroc Telecom représente un bon choix pour notre portefeuille mondial, il n'est plus dans le meilleur intérêt de nos actionnaires de continuer à engager des fonds dans ce qui est devenu un long processus. Nous retirons donc notre offre (...)", explique dans un communiqué Nasser Marafih, directeur général d'Ooredoo.

Le groupe français a décidé l'an passé de se recentrer sur les médias. La vente de sa participation dans Maroc Telecom - valorisée à 4,2 milliards d'euros aux niveaux de cours actuels - s'inscrit dans cette stratégie.

Des sources avaient indiqué fin mai à Reuters qu'Etisalat avait proposé un prix plus élevé qu'Ooredoo.

Une source proche des discussions a déclaré à Reuters jeudi que les négociations entre les deux parties se poursuivaient et qu'elles progressaient de manière satisfaisante. Vivendi espère boucler la transaction d'ici à l'automne.

Alexandre Boksenbaum-Granier, Matthias Blamont

 
Le groupe qatari Ooredoo (ex-Qtel) a annoncé vendredi avoir retiré son offre pour acquérir la participation de 53% de Vivendi dans Maroc Telecom, laissant l'opérateur de télécoms d'Abou Dhabi Etisalat dernier candidat en lice. /Photo prise le 16 mars 2013/REUTERS/Fadi Al-Assaad