Une moitié d'Américains d'accord pour une surveillance limitée

mercredi 12 juin 2013 13h34
 

par Andy Sullivan

WASHINGTON (Reuters) - Près de la moitié des Américains jugent acceptable le système de surveillance mis en place par leur gouvernement à condition qu'il soit encadré, selon un sondage Reuters/Ipsos publié mardi. L'enquête révèle également l'inquiétude suscitée par les méthodes dévoilées la semaine dernière dans les médias.

Le sondage, effectué entre vendredi et mardi, montre qu'une minorité seulement n'est pas troublée pas les révélations sur les moyens permettant à la National Security Agency (NSA) de surveiller les communications de millions d'Américains.

Plus d'un sondé sur trois juge ce programme totalement inacceptable.

D'autres cherchent plutôt un compromis, estimant que le gouvernement doit trouver un équilibre entre sécurité nationale et protection de la vie privée, et expliquer en quoi cette activité est nécessaire.

"J'aime croire que tout ce qu'ils font est dans l'intérêt du pays", dit Stephen Johansson, garçon de café à Minneapolis, âgé de 25 ans. "Mais je pense qu'il faut que ce soit expliqué, plutôt que simplement fait."

L'enquête, réalisée sur internet auprès de 835 Américains, a un intervalle de crédibilité de plus ou moins 3,9 points de pourcentage.

Environ 35% des personnes interrogées estiment que la collecte par la NSA des données téléphoniques des Américains n'est acceptable que dans des circonstances restreintes, et 13% jugent qu'elle est acceptable dans la plupart des circonstances.

POURQUOI SURVEILLER UNE GRAND-MÈRE DU DAKOTA ?   Suite...

 
AFFAIRE SNOWDEN : LE SYSTÈME PRISM