Lenovo pourrait fabriquer des smartphones avec NEC

mardi 4 juin 2013 10h33
 

HONG KONG (Reuters) - Le groupe chinois Lenovo, deuxième fabricant mondial de PC, négocie avec le japonais NEC un partenariat pour assembler et distribuer des smartphones, rapporte mardi la presse japonaise.

Lenovo a confirmé à demi-mot, indiquant sans autre détail dans un avis boursier avoir engagé des discussions préliminaires avec un groupe non identifié en vue d'une coentreprise.

Lenovo et NEC ont déjà un partenariat dans la fabrication de PC et de tablettes, et en mars des informations de presse avaient fait état de la vente possible de la filiale de téléphonie mobile du japonais au chinois.

Un porte-parole de NEC s'est refusé à confirmer les dernières informations mais a reconnu qu'une réflexion était en cours : "Notre activité de téléphonie mobile connaît des difficultés et nous reconnaissons qu'il faut prendre des décisions sur sa direction future. Pour cela, nous étudions diverses opportunités et cette position n'a pas changé."

Lenovo a fortement investi ces dernières années pour se renforcer dans les PC, avec les acquisitions l'an dernier du brésilien CCE, celle de l'allemand Medion en 2011 et, surtout, le rachat de l'activité de PC d'IBM en 2005.

Le groupe chinois talonne désormais le leader mondial Hewlett-Packard en termes de livraisons mondiales mais il n'a pas pour autant manqué le virage de l'informatique mobile, devenant le deuxième fabricant de smartphones en Chine.

En plus de son intérêt supposé pour l'activité de téléphonie mobile de NEC, Lenovo a été présenté ces derniers mois comme un possible acquéreur des serveurs d'IBM, du groupe finlandais Nokia ou du canadien BlackBerry.

"Lenovo manque d'expertise dans ses activités de services aux entreprises et de smartphones, alors il ne serait pas surprenant de le voir réaliser des acquisitions dans ces domaines pour consolider sa position", commente Vincent Chen, analyste spécialiste de l'informatique chez Yuanta Research.

L'annonce de Lenovo est intervenue avant l'ouverture de la Bourse de Hong Kong. Le titre a gagné 3,32% sur la séance, dans un marché stable (+0,01% pour l'indice Hang Seng) alors qu'à Tokyo NEC a cédé 0,43%, contre la tendance de l'indice Nikkei qui a rebondi de 2,05%.

Lee Chyen Yee, Umesh Desai, Anne Marie Roantree et Twinnie Siu, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
Le groupe chinois Lenovo, deuxième fabricant mondial de PC, négocierait avec le japonais NEC un partenariat pour assembler et distribuer des smartphones. /Photo d'archives/REUTERS/Bobby Yip