Ericsson s'attend à 4,5 milliards de smartphones d'ici 2018

lundi 3 juin 2013 14h00
 

STOCKHOLM (Reuters) - Le nombre d'utilisateurs de "smartphones" dans le monde va presque quadrupler d'ici 2018, ce qui devrait obliger les opérateurs à investir dans leurs réseaux mobiles à haut débit pour faire face à l'augmentation continue des échanges de données, a prédit lundi Ericsson.

Le premier équipementier mondial pour réseaux télécoms a dit s'attendre à ce que le nombre d'abonnements souscrits par des possesseurs de "smartphones" atteigne 4,5 milliards d'ici 2018, contre 1,2 milliard en 2012. A la fin de l'an dernier, le groupe suédois ne tablait que sur 3,3 milliards d'abonnements à l'horizon 2018.

Le trafic mondial, en termes d'échanges de données sur les réseaux mobiles, devrait de son côté être multiplié par 12 d'ici 2018, selon Ericsson. Il sera surtout lié à l'usage intensif de la vidéo, dont la croissance annuelle sera d'environ 60% pendant les cinq prochaines années, explique-t-il.

Les smartphones fabriqués par Apple, Samsung, Nokia et d'autres, permettent de regarder des vidéos, de jouer à des jeux électroniques et de naviguer sur internet.

Simon Johnson, Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

 
Le nombre d'utilisateurs de "smartphones" dans le monde va presque quadrupler 4,5 milliards d'ici 2018, ce qui devrait obliger les opérateurs à investir dans leurs réseaux mobiles à haut débit pour faire face à l'augmentation continue des échanges de données, a prédit lundi Ericsson. /Photo prise le 13 avril 2012/REUTERS/Kham